Jeux olympiques : la Ville de Paris prudente au sujet d'une candidature

le
0
Jeux olympiques : la Ville de Paris prudente au sujet d'une candidature
Jeux olympiques : la Ville de Paris prudente au sujet d'une candidature

Un processus de candidature allégé et donc moins coûteux, une aide de 1 MdEUR supplémentaire de la part du Comité international olympique (CIO) destinée au financement de l'organisation des Jeux, une priorité donnée aux installations déjà existantes (le Stade de France, le Palais omnisports de Paris-Bercy, Roland-Garros ou encore le vélodrome de Saint-Quentin-en-Yvelines, si Paris se lançait dans une candidature), la possibilité de favoriser les structures provisoires plutôt que la construction d'infrastructures qui ne seraient pas jugées utiles pour la population...

En 2024 ou en 2028 ?

Du côté de la mairie de Paris, on a suivi avec beaucoup d'attention l'adoption par le CIO de nouvelles mesures, lundi à Monaco. « Plus de transparence dans la décision, des orientations sur la sobriété financière et environnementale des Jeux : tout ceci est conforme aux exigences de la maire qui avait dit  : Si Paris a vocation à organiser des Jeux, ceux-ci doivent être sobres économiquement, écologiquement responsables et se faire dans un cadre éthique irréprochable », admet Jean-François Martins, adjoint chargé des sports.

Pas question pour autant de basculer dans l'euphorie. « On essaie d'être les rationnels de l'histoire », rappelle l'élu. Ainsi, si le président et la région Ile-de-France sont plutôt enclins à se lancer dans la bataille d'une candidature pour 2024, la Ville de Paris continue de se montrer prudente. « Le CIO semble avoir tiré les enseignements des dernières olympiades qui donnaient l'impression d'une débauche d'argent incompréhensible en ces temps de crise budgétaire que nous connaissons, poursuit Jean-François Martins. C'est un signe encourageant, mais ça ne suffit pas. Ce n'est pas pour autant que Paris à un projet, un dossier qui tient la route et des chances de l'emporter. »

Il y a quinze jours, Anne Hidalgo, la maire de Paris, a rencontré Bernard Lapasset, chargé d'étudier ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant