Jeux de guerre en plein ciel entre Pékin et Tokyo

le
0
La Chine a fait décoller des chasseurs dans la zone des îles disputées, pour surveiller des avions américains et japonais.

La Chine fait monter les enchères. Vendredi soir, Pékin a fait décoller d'urgence des chasseurs, après des incursions d'avions japonais et américains dans une nouvelle zone de défense aérienne qu'elle revendique depuis une semaine. Selon la presse, la patrouille chinoise aurait identifié deux avions de surveillance américains et dix appareils japonais, dont un avion de combat F 15,

Une véritable guerre des nerfs, dans laquelle le Japon est en première ligne. En annonçant l'établissement d'une énorme zone de défense aérienne qui englobe le disputé archipel des Senkaku (Diaoyu en chinois), la Chine a provoqué stupeur et colère à Tokyo. Le Japon a déjà à défendre la souveraineté maritime de ce chapelet d'îles, en proie aux incursions permanentes de navires «semi-publics» chinois ; depuis la décision de Pékin, il doit aussi protéger ce q...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant