"Jeunes, on mettait la misère à Valbuena"

le
0
"Jeunes, on mettait la misère à Valbuena"
"Jeunes, on mettait la misère à Valbuena"

Appelez-le Moussa Mansaly lorsqu'il joue devant les caméras de cinéma, ou Sam's quand il balance des rimes au microphone. A 31 ans, le MC bordelais sort enfin son premier album. A l'âge où il envisagerait sa reconversion, si sa carrière de footballeur avait pris un autre tournant.

Dans ton album, tu racontes ton parcours de footballeur dans le titre "F.F.F (Fuck le Foot Frère)". Le morceau est bon, mais 4'52'' ne suffisent pas à résumer la folie de cette partie de ta vie. Alors, comment tout cela a débuté ? J'ai commencé le foot au Club Municipal Floiracais, dans la banlieue bordelaise où j'ai grandi, en pupilles, avant de jouer à Cenon pour deux ou trois saisons, puis au Stade Bordelais pendant deux ans. Toujours au poste d'attaquant. Ensuite, je suis parti en Angleterre vers 18-19 ans, parce qu'un pote me dit qu'il a un plan avec la sœur d'Amara Simba, qui est agent de joueur. Ce qui s'avèrera être complètement faux.

Youtube
C'est là que commence la galère ? Ouais. On se retrouve en Angleterre, et la nana se met à faire du porte à porte pour me trouver un club. On prend le bus, on sonne à la porte de Crystal Palace. "Oui, bonjour, c'est pour faire un essai". Je sais que ce n'est pas comme cela que ça marche, donc je lui dis : "Vas-y, je vais me démerder sans toi." En plus, c'est moi qui payait tout. Les repas, l'hôtel, etc. Elle avait le contact d'une autre agent, une certaine Rachel Anderson. Elle me fait faire un essai dans un club dont je ne me souviens plus le nom, juste pour voir ce que je vaux. Ça se passe bien, le coach lui dit que je peux jouer plus haut, donc je fais un essai à Swansea. Je m'entraîne avec eux, et d'un coup, plus de nouvelles de cette Rachel Anderson. Et rien que pour des questions d'assurance, t'es obligé d'avoir un agent, surtout que je ne parlais pas anglais. Les recruteurs de Swansea étaient intéressés, mais ils avaient besoin d'un intermédiaire. Donc ils m'ont demandé de revenir avec un agent. Quand ils me parlaient, je ne comprenais rien. Du coup, je retourne à Londres pour avoir des nouvelles de cette Rachel Anderson. En attendant, je m'entraine avec Dulwich Hamlet, avant de jouer pour Hampton & Richmond Borough Football Club, où je me fais les croisés.

C'est la fin de ton périple au Royaume-Uni ? Ouais. Je rentre en France, où M. Jakpa, un agent nigérian, s'occupe de moi. Il commence par me faire faire un essai en D2 israélienne, au Maccabi Herzliya. Mais ça ne me plaisait pas trop. Déjà, à…





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant