Jeunes et propriétaires sont aussi touchés par le surendettement

le
0
Une étude réalisée pour l'association Crésus souligne que les crédits immobiliers sont de plus en plus souvent une porte d'entrée vers le surendettement.

A en croire une étude* réalisée par l'institut CSA et dévoilée ce samedi dans Le Parisien Aujourd'hui en France , un nombre croissant de jeunes et de propriétaires seraient concernés par le surendettement.

Le recours au crédit immobilier a en effet fortement progressé depuis deux ans (+8%), constituant une nouvelle porte d'entrée vers ce fléau. 72% des accédants à la propriété cumulent les crédits, parfois jusqu'à ne plus pouvoir y faire face.

C'est par exemple le cas de Suzanne Santos-Neves, citée dans le quotidien. Cette assistante maternelle n'est plus parvenue à honorer ses traites après la faillite de son époux. S'en en suivi un second prêt, contracté pour pouvoir faire face au premier. Mais ces divers crédits ont fini par faire peser sur le couple des charges trop lourdes pour leurs revenus.

La Banque de France, qui enregistrent les dossiers de surendettement, ne constate pas, de son côté, de progression du nombre de propriétaires. Seulement 7% des dossiers comprennent des prêts immobiliers, et la part des propriétaires tendrait même plutôt à reculer. Mais l'institution constate que l'endettement moyen est alors bien plus élevé, et donc plus difficile à résorber : près de 90.000 euros pour un propriétaire contre 30.170 euros pour l'ensemble des dossiers.

Surreprésentation des chômeurs

L'étude, réalisée pour Crésus, une association d'accompagnement des surendettés, attire également l'attention sur la vulnérabilité des jeunes, qui se trouvent happés par le surendettement via le découvert bancaire. «Pour un découvert de 1500¤ et des frais d'intervention de 500¤, on peut arriver à des taux d'intérêt de 142%, c'est monstrueux», explique Jean-Louis Kiehl, président de l'association. 75% des jeunes surendettés ont ainsi été poussés à contracter un nouveau crédit à l'occasion d'un découvert.

Le surendettement est d'autant plus vite arrivé que la situation de l'emprunteur est précaire. Dans sa dernière enquête sur le profil des surendettés, la Banque de France souligne que plus du quart des personnes concernées sont au chômage, et 13% sans profession. Pour ceux qui ont un travail, ils sont majoritairement ouvrier ou employé, et locataire à 80%. A la fin du mois de septembre 2010 (derniers chiffres disponibles), 782.900 ménages étaient en cours de désendettement, suite à une préocédure lancée auprès de la Banque de France.

* Etude réalisée par téléphone par l'institut CSA du 26 septembre au 5 octobre 2011 auprès d'un échantillon de 1003 personnes en situation de surendettement.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant