Jeunes, cathos et engagés dans la cité

le
0
Réunis en université d'été, les deux cents étudiants d'Acteurs d'avenir découvrent le goût de la réflexion politique.

Ce pourrait être le village gaulois d'Astérix. Un lieu de résistance dans une clairière en lisière de forêt de Fontainebleau. Là sont réunis depuis quatre jours et jusqu'à jeudi soir deux cents jeunes «catholiques» de haut niveau. Ils ont 22 ans de moyenne d'âge, il y a autant de filles que de garçons, et tous ou presque sont inscrits en grandes écoles. Des futurs cadres, donc. Mais s'ils sont réunis dans ce creuset, c'est pour réfléchir «en tant que catholique» à leur «engagement» dans la société. Et certains pensent sérieusement à... la politique.

Plus encore après cet hiver, ou plutôt ce printemps de la Manif pour tous. À l'évidence, ces événements ont engendré une nouvelle génération décidée de jeunes catholiques. Ce qui annonce - ce n'est plus une simple hypothèse - un retour tous azimuts des «cathos» dans l'arène publique. Cette...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant