Jeu vidéo : nous avons testé le foot sur Fifa 15

le
0
Jeu vidéo : nous avons testé le foot sur Fifa 15
Jeu vidéo : nous avons testé le foot sur Fifa 15

Pour que les Néophytes comprennent bien ce que représente la sortie de Fifa 15, c'est comme si chaque année les amoureux de superproductions au cinéma avaient droit à un nouveau « James Bond ». Ce jeu de football, qui réunit les plus grandes stars sur une pelouse virtuelle, mise avant tout sur son caractère facile d'accès, teinté d'une touche de réalisme. Julien, Maxime et Mathieu sont trois grands amateurs de ballon rond virtuel. Nous leur avons demandé leur avis sur ce nouveau cru.

Le graphisme. Incontestablement, la grande innovation du jeu pour cette année est le travail fourni par Electronic Arts sur le visuel de son jeu. « C'est à mon avis la grande force de cette version 2015, explique Mathieu. Le jeu est vraiment très beau à voir. On sent qu'il a été pensé pour les consoles nouvelle génération (NDLR : La PlayStation 4 et la Xbox One, sortie il y a un an). » « On n'a pas besoin d'avoir le nom des joueurs pour les reconnaître. Leurs traits de visage sont plus fins. Et puis il a de petits détails vraiment agréables comme par exemple les marques de pas sur le terrain sous la pluie », ajoute de son côté Maxime.

La jouabilité. « Il n'y a pas de grande révolution de ce côté-là, constate Julien. Le toucher de balle a été un peu plus travaillé, il est moins mécanique, plus réaliste. Pareil pour le gardien de but. On sent qu'un effort a été fourni pour le rendre plus proche de la réalité. Il peut faire des arrêts somptueux comme il peut perdre facilement le ballon lors d'une parade. Mais c'est tout. On retrouve rapidement les mêmes sensations que dans la version de l'année dernière. »

Les menus. « Le jeu est un peu plus ergonomique, observe Mathieu. C'est moins le bazar, on se repère plus facilement, que ce soit pour modifier les réglages de son équipe ou affiner sa stratégie tactique. »

Conclusion. Les trois amis sont d'accord : « Fifa 15 est un bon jeu de football. On ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant