Jeu de go: l'Intelligence artificielle dame le pion au champion d'Europe

le
0
Jeu de go: l'Intelligence artificielle dame le pion au champion d'Europe
Jeu de go: l'Intelligence artificielle dame le pion au champion d'Europe

(AFP) -  L'Intelligence artificielle vient de marquer un point très significatif: un système informatique a battu à plate couture le champion d'Europe du jeu de go mais il lui reste à affronter le meilleur joueur mondial de ce jeu de stratégie intuitif et très complexe.AlphaGo, un programme informatique développé par Google DeepMind, a défait en octobre à Londres par 5 à 0 Fan Hui, un joueur professionnel chinois installé en France et considéré comme le plus fort d'Europe, révèle une étude publiée mercredi dans la revue britannique Nature.

"C'est la première fois qu'un joueur de go professionnel perd un tournoi" face à une machine, a constaté l'Association britannique de go, en saluant "une avancée majeure" de l'intelligence artificielle.

Jeu d'origine chinoise extrêmement ancien, le go se joue à deux, avec des pions (pierres) noirs et blancs que l'on place sur les intersections d'un plateau quadrillé (goban). Le but du jeu est d'occuper le plus d'espace possible, en bloquant peu à peu les pions de l'adversaire et en les capturant.

"Les règles sont très simples" mais "il s'agit "probablement du jeu le plus complexe inventé par l'Homme", a souligné Demis Hassabis, co-fondateur et directeur exécutif de DeepMind, lors d'un point de presse organisé par Nature. "Le nombre de combinaisons possibles est supérieur au nombre d'atomes dans l'Univers", a-t-il assuré.

"Pendant des décennies, les gens ont pensé qu'il y avait quelque chose de mystique dans le jeu de go et que les algorithmes ne seraient pas capables d'atteindre ou de dépasser les performances humaines", a noté David Silver, lui aussi de Google DeepMind et co-auteur de l'article. "Les gens pensaient que c'était tellement intuitif que les ordinateurs n'en seraient pas capables. Nous avons prouvé que cela n'était pas le cas".

"A présent, il nous faut démontrer que nous sommes capables de battre ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant