Jets d'affaires-Les USA repartent, la Chine reprend son souffle

le , mis à jour à 16:40
0

* La reprise économique américaine soutient les ventes * Espoir d'un redémarrage prochain en Chine * L'Amérique du Nord restera le 1er marché d'ici 20 ans * La Chine est le marché promis à la plus forte croissance par Cyril Altmeyer GENEVE, 19 mai (Reuters) - Le secteur des avions d'affaires reprend de la hauteur après des années de ralentissement, porté par le dynamisme de l'Amérique du Nord, de loin le premier marché, et dans l'espoir d'un redémarrage prochain en Chine, le pays le plus prometteur, selon plusieurs patrons de constructeurs. Même si le redémarrage tant attendu s'est concrétisé, après le trou d'air consécutif à la crise financière de 2008, le chemin de la reprise reste toutefois semé d'embûches dans une concurrence aiguisée, comme en témoignent les 1.750 suppressions d'emplois annoncées le 14 mai par le canadien Bombardier BBDb.TO dans son pôle de jets. ID:nL5N0Y535K "Dans notre famille de produits (...), nous constatons une croissance solide et progressive", a dit à Reuters Scott Ernest, PDG de l'américain Textron TXT.N , en marge du salon Ebace de l'aviation d'affaires qui se tient à Genève jusqu'au 21 mai. Textron possède les marques de jets légers Cessna, ainsi que Hawker Beechcraft, racheté en 2014. Les avions légers devraient assurer la plus grande part des livraisons prévues au cours des deux décennies à venir - 9.100 unités contre 7.650 pour les avions moyens et 5.250 pour les plus grands avions, selon les dernières prévisions disponibles de Bombardier. Au total, la flotte mondiale d'avions d'affaires devrait avoir plus que doublé en 20 ans, passant à 32.450 appareils en 2033 contre 15.200 en 2013, a précisé le constructeur canadien. En 2033, l'Amérique du Nord restera de loin la première flotte du monde avec 15.225 avions contre 9.780 en 2013. "L'Amérique du Nord mène clairement le bal", a dit à Reuters Larry Flynn, président de Gulfstream (groupe General Dynamics GD.N ). "On voit des clients remplacer leur flotte en quête d'avions plus récents." BEAUCOUP D'ESPOIRS EN CHINE Gulfstream est, comme Bombardier, le concurrent le plus frontal de Dassault Aviation AVMD.PA , dont le PDG Eric Trappier a confirmé lundi à Reuters une stabilité de ses livraisons de jets Falcon en 2015, avec la reprise économique américaine et dans l'espoir d'un redémarrage de la Chine. ID:nL5N0Y92JI Car la Chine devrait afficher la croissance la plus spectaculaire du monde, avec 2.525 avions en 2033 contre seulement 330 en 2013, devant l'Europe (4.685 avions contre 1.440), selon les prévisions de Bombardier. "On a vu le ralentissement chinois venir. On a vu le PIB passer d'une croissance à deux chiffres à une croissance à un chiffre", a estimé Larry Flynn. "Mais on place beaucoup d'espoirs sur ce marché et on a l'intention d'y rester." Le marché des livraisons des plus grands jets représentera 286 milliards de dollars d'ici 20 ans, selon Bombardier, soit 46% du total en valeur contre 37% pour les avions moyens et 17% pour les avions légers. Face au ralentissement chinois qu'ils espèrent temporaires, les constructeurs peuvent se consoler avec le dynamisme du reste de l'Asie du Sud-Est et du Moyen-Orient et assistent avec satisfaction à l'amélioration des infrastructures aéroportuaires en Chine, la clé pour le développement du marché. "Le marché chinois est en bien meilleure forme que ce qu'on peut lire dans la presse", a même dit à Reuters David Longridge, président de Boeing Business Jets. Mais la division de l'américain Boeing BA.N est spécialisée dans un marché à très grandes cabines, très prisées par les clients d'Asie et du Moyen-Orient. Son rival Airbus AIR.PA a d'ailleurs montré sa confiance dans ce marché en lançant mardi la version remotorisée de son jet, l'ACJneo (new engine option), livrable fin 2018 à son premier client, le britannique Acropolis Aviation. (Edité par Dominique Rodriguez)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant