Jessy Moulin et la fierté retrouvée

le
0
Jessy Moulin et la fierté retrouvée
Jessy Moulin et la fierté retrouvée

Jessy Moulin a profité du match de mercredi au Parc des Princes pour enchaîner un deuxième match dans les buts stéphanois en une semaine. La doublure de Stéphane Ruffier regrette la défaite concédée sur le fil mais pas la prestation de ses jeunes coéquipiers.

Jessy Moulin, malgré la défaite et l’élimination, êtes-vous satisfait de la prestation de votre équipe face au PSG ?
Oui, on a vu dimanche ce qu’ils ont fait à Lyon (ndlr : victoire 5-1 du PSG)… Ce n’est pas qu’ils faisaient peur mais bon. Après, un match, tant qu’il n’est pas joué, on ne peut pas savoir le résultat. On a joué avec les tripes. On était même frustrés dans le vestiaire. On trouvait ça dommage mais c’est comme ça. Il restait seulement quatre minutes. Ils en ont fait des appels, ils en ont fait… A un moment, cela devient difficile. Si on prend un but à la 86eme minute, ce n’est pas un hasard non plus car il y a eu de la fatigue.

Vous avez bien résisté…
Oui, on a joué avec nos qualités. On savait que si on allait sortir sur eux et presser, ils sont tellement bons techniquement et tactiquement qu’on aurait eu plus de mal. Là, on a décidé de rester solides et bas, et de leur laisser le moins d’espace possible derrière le dos car on sait que c’est quand même un point fort chez eux. On a quand même très peu joué. Paris, c’est une équipe à part dans le championnat. On ne peut pas jouer contre toutes les équipes comme ça. Après, c’est sûr que le point à retenir est la solidarité de l’équipe et cette envie de faire un résultat tous ensemble.

Etes-vous fier de cette rencontre ?
J’en ai parlé personnellement en conférence de presse que je mettais en jeu ma fierté ce soir (mercredi). Je pense que tous leurs joueurs ont fait ça ce soir avec une équipe où il y avait je ne sais pas combien de jeunes qui n’avaient jamais joué et qui ont perdu 1-0 contre Paris à la 86eme minute. Je pense qu’on peut être fiers de nous car nous nous sommes bien battus. C’est une fierté retrouvée au sein de tout l’effectif pro. C’est une marche à suivre dans l’esprit d’équipe.

Les jeunes vous ont-ils impressionné ?
Ils ne nous ont pas impressionnés mais on était fiers d’eux. Fiers de leur implication et de leur rigueur tactique.

D’un point de vue personnel, vous avez pu plus vous exprimer que face à la Lazio Rome…
Oui, j’étais content. J’ai pu faire ce que je sais faire, ce que je répète à l’entraînement tous les jours. Ce travail que je fais dans l’ombre, je suis arrivé à le mettre en œuvre et j’en suis fier.

Propos recueillis au Parc des Princes par P.G.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant