Jérusalem : un Palestinien brandissant un couteau abattu par la police

le
1
Jérusalem : un Palestinien brandissant un couteau abattu par la police
Jérusalem : un Palestinien brandissant un couteau abattu par la police

Les attaques de ce type se multiplient depuis plusieurs mois à Jérusalem. Dans la nuit de vendredi à samedi, un jeune Palestinien, qui n'aurait que 16 ans selon des sources israéliennes, a été abattu par la police à un point de passage alors qu'il tentait de poignarder des policiers. 

Le jeune homme, originaire d'un quartier de Jérusalem-est, la partie palestinienne annexée par Israël de la ville, venait de s'attaquer au couteau à un point de passage situé juste à proximité, selon la police. Aucun personnel de sécurité n'a été blessé, a indiqué la police, qui a diffusé une photo des couteaux que le Palestinien portait.

Le jeune homme a été identifié par une association locale de Jérusalem-Est comme Ali al-Ghannam. L'association assure sur sa page Facebook que le père du jeune homme a été convoqué par la police pour identifier son fils. La police lui a indiqué que le corps lui serait rendu à condition que seul un nombre limité de personnes participent à l'enterrement, ajoute l'association, une procédure habituellement imposée par les autorités israéliennes aux familles d'auteurs d'attaques.

Troisième attaque au couteau en un mois

Les tensions dans la Ville sainte ont atteint un niveau rarement égalé au début de l'été après que des Israéliens, juifs extrémistes, aient brûlé vif un adolescent palestinien de Jérusalem-Est pour venger l'enlèvement et l'assassinat de trois jeunes Israéliens en Cisjordanie occupée. Le cycle des violences, qui a culminé avec l'offensive israélienne sur la bande de Gaza durant l'été, a ensanglanté Jérusalem où plusieurs attentats ont eu lieu ainsi que des mesures de représailles de la part des forces de sécurité.

Depuis lors, les attaques menées par des assaillants isolés munis d'un couteau se sont multipliées dans les Territoires palestiniens et en Israël. Depuis le début du mois, un Israélien a poignardé un Arabe-Israélien au cri de «mort aux Arabes», ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • 35924358 le samedi 25 avr 2015 à 19:37

    Les terroristes du Hamas refusent clairement la paix. Dommage.