Jérusalem sous haute tension

le
1
Des milliers de sionistes religieux ont défilé dans la Vieille Ville, alors qu'Israël détenait pendant six heures le grand mufti d'al-Aqsa.

Des dizaines de milliers d'Israéliens ont défilé mercredi dans les rues de la Vieille Ville pour le «Jour de Jérusalem», qui célèbre la «réunification» de la ville. La date est celle du jour de la conquête de la partie orientale de Jérusalem par l'armée israélienne, en 1967. L'ambiance était festive et triomphante chez les manifestants israéliens, hostile du côté palestinien.

Brandissant des drapeaux frappés de l'étoile de David, des groupes de manifestants israéliens, composés en grande partie de militants sionistes religieux, ont défilé dans les quartiers arabes de la Vieille Ville. Beaucoup portaient des tee-shirts frappés de dessins représentant le Temple juif reconstruit à la place des lieux saints musulmans ou le Dôme du Rocher ouvert comme une boîte de conserve. La plupart des magasins palestiniens avaient ti...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • 35924358 le jeudi 9 mai 2013 à 06:52

    N'oublions pas que le Temple Juif existait bien avant les lieux saints musulmans, ne serait-ce parce que la religion juive est la première religion monothéiste au monde. Jérusalem, avant d'avoir été conquise (par la force) par les croisés et les musulmans était juive.