Jérusalem : incendie dans une église avant le départ du pape François

le
2
Jérusalem : incendie dans une église avant le départ du pape François
Jérusalem : incendie dans une église avant le départ du pape François

Au terme d'un pèlerinage chargé de trois jours en Jordanie, dans les Territoires palestiniens et Israël, le pape François a quitté lundi soir le Proche-Orient. Peu avant son départ de Jérusalem, un incendie d'origine criminelle a consumé des croix de bois dans l'une des principales églises catholiques, à l'abbaye de la Dormition.

«Quelqu'un est entré dans l'église, est descendu à la crypte, s'est emparé d'un livre d'or signé par les pèlerins et l'a amené dans une petite salle près de l'orgue où il a mis le feu au livre, brûlant des croix de bois», a expliqué le moine précisant que le feu avait été constaté à 19 heures locales (17 heures, à Paris).

Le pape a célébré une messe à quelques dizaines de mètres

Peu avant l'incendie, le pape célébrait une messe dans le bâtiment voisin du Cénacle, à quelques dizaines de mètres là, un site sacré pour chrétiens, juifs et musulmans qui cristallise les tensions dans la Ville sainte. «Nous ne savons pas qui a fait ça. Il y a une atmosphère très déplaisante, avec ces manifestations contre la venue du pape. Je ne sais pas s'il y a un lien, c'est peut-être l'acte d'une personne dérangée», a affirmé le moine bénédictin.

La police israélienne a indiqué qu'elle explorait toutes les pistes, ajoutant qu'un «incident interne à l'Église n'est pas exclu». Des Israéliens sont venus spontanément apporter leur soutien à la communauté des moines de la Dormition, une abbaye bénédictine allemande, selon des témoins. L'abbaye est une imposante rotonde, dont le toit conique surplombe les murailles de la Vieille ville. Elle a été bâtie en 1900, sur le lieu, d'après la tradition chrétienne, où Marie, la mère de Jésus, serait morte. Les moines, qui ont maîtrisé le sinistre à l'aide d'extincteurs, étaient recouverts de suie.

Tensions sur le mont Sion

Selon la tradition chrétienne, c'est au Cénacle, situé sur le Mont Sion, à l'extérieur des murailles ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3442498 le mardi 27 mai 2014 à 07:34

    Encore la LDJ ?

  • M3182284 le mardi 27 mai 2014 à 00:00

    Sauvages