Jérôme Rothen espère le respect du Parc

le
0
Jérôme Rothen espère le respect du Parc
Jérôme Rothen espère le respect du Parc

Un retour sous le feu des projecteurs. Vendredi soir, Jérôme Rothen foulera à nouveau la pelouse du Parc des Princes, qu?il n?a plus connue depuis 2009, pour le match entre le PSG et Bastia. Pour le milieu de terrain du club corse, l?appréhension est grandissante. « Je prépare ce match comme un grand match de Ligue des Champions, a-t-il expliqué lors d?un entretien accordé à nos confrères de l?Equipe. Depuis la fin de la rencontre contre l?Evian TGFC, je n?arrête pas d?y penser ! » Pour l?intéressé, ancien joueur du club de la Capitale entre 2004 et 2009, jouer au Parc est un honneur et il espère que les supporters parisiens ne lui réserveront pas un accueil trop houleux : « On s?est quittés sur un malentendu, explique-t-il. Avec du recul, je ne méritais pas cette sortie. Je crois que le public m?a apprécié durant mes années parisiennes. »

« Je n?ai jamais triché, je suis amoureux de ce club »

Lors de son dernier match avec le PSG, contre Monaco, son ancien club, l?ancien international français avait été copieusement sifflé par le Parc. « Je m?en souviens bien, se remémore-t-il. Les dirigeants de l?époque (ndlr : Charles Villeneuve puis Sébastien Bazin) avaient raconté que certains joueurs avaient lâché, souhaitaient partir, dont moi. C?était complètement faux ! » Aujourd?hui, la cicatrice n?est pas totalement refermée pour cet inconditionnel supporter du PSG depuis sa tendre enfance : « C?est le stade où j?ai le plus de souvenirs. Je suis Parisien. Gamin, je venais avec mon père, mon grand-père. Dès que je suis devenu professionnel, j?ai rêvé d?y jouer. » Rothen y retournera cette fois-ci dans la peau d?un adversaire. « Je n?ai jamais triché, conclut-il. Je suis amoureux de ce club. » Reste maintenant à savoir cet amour est réciproque du côté des supporters parisiens?

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant