Jérôme Meary : " D'ici dix ans, la MLS sera une des cinq grandes ligues mondiales "

le
0
Jérôme Meary : " D'ici dix ans, la MLS sera une des cinq grandes ligues mondiales "
Jérôme Meary : " D'ici dix ans, la MLS sera une des cinq grandes ligues mondiales "

Au lendemain des finales aller de Conférence, Jérôme Meary, un jeune Français de 30 ans, chargé du recrutement des joueurs évoluant en Europe pour la ligue américaine, détaille ici le fonctionnement de la Major Soccer League. Une autre façon de penser, d'agir, de faire
Où en est la MLS aujourd'hui ? La MLS a vraiment passé un gros cap : les joueurs, les infrastructures, le public, l'organisation des clubs, la formation, les salaires Le niveau de la Ligue a fortement progressé ; nous ne sommes plus un championnat où les joueurs viennent finir leur carrière. Il y a bien sûr encore de gros manques tactiques, mais le niveau global est bien meilleur. Les équipes ont de fantastiques infrastructures, les staffs sont compétents, la plupart des équipes sont propriétaires de leurs stades que nous remplissons chaque semaine, sans compter les salaires qui sont de plus en plus intéressants pour les joueurs Tout est là pour que ça marche. Nous avons de fantastiques perspectives pour l'avenir.
Quelle est votre stratégie de développement ? Comment comptez-vous développer la MLS aux US et à l'étranger ? Il y a les nouvelles franchises, le New York City FC et Orlando City qui nous rejoignent en 2015. Puis bientôt Miami et Los Angeles FC. L'objectif est de finir le développement à 24 clubs dans un premier temps. Pour ce qui est de notre stratégie, c'est très simple : nous voulons devenir une des meilleures ligues mondiales d'ici à 2022. Nous avons fait venir quelques noms (Lampard, Kaká, Keane, David Villa, Dempsey, Defoe, Henry ) et quelques autres vont nous rejoindre en janvier, mais l'objectif est surtout de s'appuyer sur la formation. Nous avons 25 millions de pratiquants dans le pays et c'est le premier sport chez les moins de 15 ans. À nous d'en profiter et d'optimiser notre formation pour commencer à développer de jeunes talents. D'où l'importance du partenariat que nous avons créé avec la FFF (1) pour parfaire les compétences de nos coachs Ensuite, si nous faisons venir de bons joueurs internationaux et que nous commençons à développer des talents, avec notre système organisationnel, le développement à l'étranger se fera naturellement. Nous développons également des projets dans les grandes villes américaines pour permettre un accès facile à notre sport pour tout le monde. Un de ces projets, par exemple, concerne le développement du concept Five Soccer/Urban Football dans les villes nord-américaines. Nous avons aussi lancés de gros sites d'urban soccer à New York avec l'aide du fondateur du Five en France - Jean-David Tartour - et nous allons implanter le concept partout dans le pays. Plus l'accès...

Où en est la MLS aujourd'hui ? La MLS a vraiment passé un gros cap : les joueurs, les infrastructures, le public, l'organisation des clubs, la formation, les salaires Le niveau de la Ligue a fortement progressé ; nous ne sommes plus un championnat où les joueurs viennent finir leur carrière. Il y a bien sûr encore de gros manques tactiques, mais le niveau global est bien meilleur. Les équipes ont de fantastiques infrastructures, les staffs sont compétents, la plupart des équipes sont propriétaires de leurs stades que nous remplissons chaque semaine, sans compter les salaires qui sont de plus en plus intéressants pour les joueurs Tout est là pour que ça marche. Nous avons de fantastiques perspectives pour l'avenir.
Quelle est votre stratégie de développement ? Comment comptez-vous développer la MLS aux US et à l'étranger ? Il y a les nouvelles franchises, le New York City FC et Orlando City qui nous rejoignent en 2015. Puis bientôt Miami et Los Angeles FC. L'objectif est de finir le développement à 24 clubs dans un premier temps. Pour ce qui est de notre stratégie, c'est très simple : nous voulons devenir une des meilleures ligues mondiales d'ici à 2022. Nous avons fait venir quelques noms (Lampard, Kaká, Keane, David Villa, Dempsey, Defoe, Henry ) et quelques autres vont nous rejoindre en janvier, mais l'objectif est surtout de s'appuyer sur la formation. Nous avons 25 millions de pratiquants dans le pays et c'est le premier sport chez les moins de 15 ans. À nous d'en profiter et d'optimiser notre formation pour commencer à développer de jeunes talents. D'où l'importance du partenariat que nous avons créé avec la FFF (1) pour parfaire les compétences de nos coachs Ensuite, si nous faisons venir de bons joueurs internationaux et que nous commençons à développer des talents, avec notre système organisationnel, le développement à l'étranger se fera naturellement. Nous développons également des projets dans les grandes villes américaines pour permettre un accès facile à notre sport pour tout le monde. Un de ces projets, par exemple, concerne le développement du concept Five Soccer/Urban Football dans les villes nord-américaines. Nous avons aussi lancés de gros sites d'urban soccer à New York avec l'aide du fondateur du Five en France - Jean-David Tartour - et nous allons implanter le concept partout dans le pays. Plus l'accès...
...

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant