Jérôme Kerviel lance une offensive contre la Société générale

le
0
Jérôme Kerviel lance une offensive contre la Société générale
Jérôme Kerviel lance une offensive contre la Société générale

PARIS (Reuters) - L'ancien trader Jérôme Kerviel a lancé vendredi une offensive contre la Société générale en annonçant le dépôt de deux plaintes contre la banque, à cinq semaines de son procès en appel, dont une pour faux et usage de faux.

Cette dernière plainte vise à démontrer que les enregistrements sur lesquels la banque a fondé toutes les poursuites ont été "trafiqués", a expliqué son avocat.

"Je ne crois pas que ce magistrat (la présidente de la cour d'appel) acceptera d'entrer en voie de condamnation sur la base de rien, juste un fumigène technique", a dit Me David Koubbi lors d'une conférence de presse à Paris en compagnie de son client.

L'avocat a expliqué avoir réussi le 18 avril dernier à se faire communiquer par la cour d'appel les scellés du dossier et avoir découvert que le CD-Rom censé contenir les aveux supposés de son client, la veille de son licenciement, en janvier 2008, avait été manipulé.

Selon lui, ces scellés n'avaient jamais été ouverts. "Sur 12 heures de bande, il y a près de 6 heures de blancs. La conclusion des experts que nous avons désignés est sans appel : une manipulation des bandes a bien eu lieu", a dit l'avocat.

Les passages effacés concerneraient les moments où l'ancien opérateur de marché, interrogé par ses supérieurs, disait par exemple "Mais tu étais au courant", a expliqué Me Koubbi.

Jérôme Kerviel, qui prépare son procès en appel, prévu du 4 au 28 juin, a dit fonder de grands espoirs sur cette plainte, ainsi que celle du 20 avril visant la SocGen pour "escroquerie au jugement".

Il a été condamné en 2010 à cinq ans de prison dont trois ferme et à rembourser 4,9 milliards d'euros, montant correspondant à la perte de "trading" que la banque dit avoir subie en janvier 2008.

"CES QUATRE ANNÉES ONT ÉTÉ UN ENFER"

"Je n'ai jamais perdu espoir, je continue à croire en la justice et j'espère que la vérité éclatera", a dit l'ancien trader, qui juge "hors de question de payer" pour la Société générale, "qui était informée de tout ce que je faisais".

"Pour moi, ces quatre dernières années ont été un enfer, pour mes proches également. Mon nom a été sali et traîné dans la boue. Pourtant, je ne comprends toujours pas pourquoi ce dossier s'appelle Kerviel et pas Société générale", a-t-il dit.

"Je n'ai jamais, jamais, volé ou détourné le moindre centime et pourtant j'ai été condamné comme personne ne l'avait été auparavant", a-t-il ajouté.

Dans sa plainte du 20 avril pour escroquerie au jugement, Jérôme Kerviel estime que la banque a manipulé le tribunal en lui dissimulant certaines informations, comme le remboursement par le fisc d'une partie des pertes qui lui sont imputées, et ce avant son premier procès.

La Société générale avait annoncé dans la foulée qu'elle porterait plainte à son tour pour dénonciation calomnieuse mais David Koubbi a dit ne pas avoir eu vent de cette plainte jusqu'à présent.

L'avocat, qui multiplie les angles d'attaque, dit avoir la preuve que la Société générale a procédé à des opérations fictives de même nature que celles reprochées à Jérôme Kerviel. "Le résultat net de la perte a été corrigé par des opérations fictives", a-t-il dit.

David Koubbi conteste que la perte de 4,9 milliards d'euros reprochée à l'ex-trader "soit imputable à Jérôme Kerviel". "Quand on veut se faire rembourser, il faut prouver que le préjudice existe. Là, ça n'a pas été prouvé".

"On n'envoie pas quelqu'un neuf mois en prison pour neuf faux mails", s'est élevé l'avocat, qui assure que son client a été "condamné sur les déclarations pures et simples de son adversaire".

Selon lui, le "discrédit" des enregistrements effectués en janvier 2008 à l'insu du trader "a eu pour conséquence la manipulation de la justice lorsqu'elle a condamné" son client.

Gérard Bon, édité par Patrick Vignal

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant