Jérôme Dehaut : "J'étais juste venu voir un match de foot..."

le
0
Jérôme Dehaut : "J'étais juste venu voir un match de foot..."
Jérôme Dehaut : "J'étais juste venu voir un match de foot..."

À la base simple spectateur de la rencontre de National entre Colmar et Chambly (1-1) vendredi dernier, Jérôme Dehaut, 33 ans, a été propulsé sur la pelouse du Colmar Stadium. Arbitre de district à ses heures perdues, l'Alsacien a officié en tant que juge de touche de ce match pendant plus d'une heure. Retour sur sa folle soirée.

Qu'est-ce qui a fait que tu étais à cette rencontre de National ? C'était l'ouverture de la saison, tout simplement. Je me suis dis que c'était une belle occasion d'emmener mon fils de 6 ans voir un match de football. C'est les vacances donc autant en profiter. C'était également ma première fois au stade de Colmar pour une rencontre de National. Je ne suis pas un supporter du club, mais j'apprécie les équipes de ma région. J'étais juste venu voir un match de foot.
Que s'est-il donc passé à la demi-heure de jeu ? Et bien, j'étais en tribunes et le match a été interrompu. Un arrêt technique, si j'ai bien compris. En fait, l'arbitre principal s'était claqué. C'était la première fois que je voyais un match de National stoppé de cette manière. Cela a bien duré 10-15 minutes. Au bout d'un moment, le speaker du stade a demandé si un arbitre était présent parmi les spectateurs. C'était drôle parce que j'ai dit à une personne à côté de moi que j'étais arbitre et que j'avais ma licence avec moi. J'ai d'abord hésité à aller me montrer auprès des officiels. Vous comprenez, j'étais avec mon fils et je ne voulais pas le laisser tout seul. Finalement, les gens autour de moi m'ont assuré qu'ils veilleraient sur lui. Je suis donc allé voir un dirigeant du club afin de me présenter et il m'a emmené dans les travers du stade.
Depuis combien de temps tu es arbitre ? Je le suis depuis deux ans maintenant. Arbitre de district pour être précis. J'ai commencé par arbitrer des matchs de U15, mais aussi de DH et quelques rencontres des promotions seniors.
Les officiels ont immédiatement accepté que tu intègres le corps arbitral ? Serge Léon, ancien arbitre international, était le superviseur de la rencontre. Et tout comme moi, il habite à Osenbach. Il me connaissait. On a eu l'occasion de se rencontrer à quelques reprises dans le monde du football. Il a bien expliqué qui j'étais et que j'étais habilité à participer à cette rencontre. Ni une ni deux, on m'a envoyé dans les vestiaires afin de me changer. Juste avant, j'ai quand même demandé aux dirigeants du club de s'occuper de mon fils. Je voulais m'assurer qu'il soit bien en sécurité. Dans un stade avec…



Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant