Jérôme Chartier : "La région Île-de-France peut aider les start-up"

le
0
Jérôme Chartier au sein de l'espace Business France de l'Eureka Park, au CES de La Vegas, entouré de quelques-uns des créateurs d'entreprise franciliens. 
Jérôme Chartier au sein de l'espace Business France de l'Eureka Park, au CES de La Vegas, entouré de quelques-uns des créateurs d'entreprise franciliens. 

Cela peut sembler paradoxal, mais c'est parfois au bout du monde que l'on se rencontre le mieux ! « Moi, ce qui me frappe, c'est qu'il faut venir au CES pour voir certaines start-up, s'exclame en toute sincérité, Jérôme Chartier, désormais vice-président du conseil régional d'Île-de-France chargé de l'Économie et de l'Emploi. À nous de nous faire connaître auprès d'elles. »

C'est justement pour rencontrer les entrepreneurs de la French Tech et leur présenter les dispositifs d'aide franciliens que celui qui accompagnait également François Fillon dans sa visite au CES est venu passer quelques jours à l'Eureka Park, le bouillonnant espace dédié aux start-up innovantes. « En venant ici, mon but était de saluer les start-up d'Île-de-France, mais aussi de leur dire ce que la région peut faire pour les aider. » En effet, si la nouvelle génération d'entrepreneurs de la French Tech sait se lancer à corps perdu dans un projet auquel elle tient, faire appel à des fonds publics ou rechercher des subventions n'est pas toujours ni un réflexe ni une évidence, loin de là.

104 start-up venues d'Île-de-France

Et en la matière, la région la plus entreprenante de France a plus qu'une carte à jouer. En effet, s'il est impossible de ne pas savoir que la première langue parlée sur l'Eureka Park va finir par être le français (ou l'anglais avec un certain accent), on sait bien moins que 104 start-up présentes...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant