Jérôme Cahuzac serait prêt à reconnaître ses comptes étrangers

le
77
JÉRÔME CAHUZAC SERAIT SUR LE POINT DE RECONNÂITRE L'EXISTENCE DE COMPTES À L'ÉTRANGER
JÉRÔME CAHUZAC SERAIT SUR LE POINT DE RECONNÂITRE L'EXISTENCE DE COMPTES À L'ÉTRANGER

PARIS (Reuters) - Jérôme Cahuzac a été entendu mardi par des magistrats du pôle financier de Paris où, selon le Canard enchaîné, il devait reconnaître qu'il possédait bien des comptes en Suisse et à Singapour, contrairement à ce qu'il a toujours soutenu.

L'ancien ministre du Budget, qui a démissionné de ses fonctions le 19 mars en raison de cette affaire, n'a pas répondu dans l'immédiat aux demandes de réaction que lui a adressées Reuters.

Deux magistrats du pôle financier du Tribunal de grande instance (TGI) de Paris, Roger Le Loire, doyen du pôle financier, et Renaud Van Ruymbeke ont été désignés le 20 mars pour enquêter sur cette affaire après l'ouverture la veille d'une information judiciaire visant l'ancien ministre.

Selon le Canard enchaîné, l'avocat de Jérôme Cahuzac, Jean Veil, a rencontré Renaud Van Ruymbeke le 27 mars pour lui faire part de la décision de son client de "passer aux aveux".

Selon une source judiciaire, l'audition de Jérôme Cahuzac devant les juges du pôle a duré une heure et demie.

L'hebdomadaire affirme que des transferts pour un million d'euros auraient été réalisés vers des comptes suisses dans les années 1990. Le compte UBS aurait été dans un premier temps fermé et son contenu transféré vers un compte domicilié dans une autre banque suisse, Reyl & Cie.

Ce dernier aurait été fermé en 2010 et son contenu viré sur un compte de la succursale de Reyl & Cie à Singapour, sur lequel il resterait environ 500.000 euros.

L'ÉLYSÉE PAS AU COURANT

L'Elysée dit n'avoir pas été mis au courant des intentions prêtées à Jérôme Cahuzac, qui est officiellement soupçonné par la justice d'avoir détenu un compte en Suisse à la banque UBS.

Un témoin auditionné pendant l'enquête préliminaire de police a également indiqué que les sommes versées sur ce supposé compte proviendraient de laboratoires pharmaceutiques, a rapporté le parquet de Paris.

Une information judiciaire contre X visant l'ancien ministre du Budget a été ouverte pour blanchiment de fraude fiscale, mais aussi perception par un membre d'une profession médicale d'avantages procurés par une entreprise dont les services ou les produits sont pris en charge par la sécurité sociale, blanchiment et recel de ce délit.

Jérôme Cahuzac avait nié en conseil des ministres et devant l'Assemblée avoir jamais détenu un compte à l'étranger, malgré un enregistrement audio versé au dossier et authentifié dans lequel il disait avoir un compte à l'UBS.

"Je n'ai pas, je n'ai jamais eu de comptes à l'étranger ni maintenant, ni avant", avait-il déclaré le 5 décembre devant l'Assemblée nationale avant de déposer une plainte pour diffamation contre le site d'informations Mediapart, qui avait révélé l'existence présumée d'un compte en Suisse.

L'information a fait l'effet d'une bombe à l'Assemblée nationale, même si les députés socialistes attendaient mardi d'en savoir plus avant de réagir.

"Si les choses sont avérées et s'il a dit des choses contraires à ce qu'il a dit à l'Assemblée nationale, nous serons obligés d'en tirer les conséquences. Les conséquences c'est qu'on ne ment pas devant la représentation nationale", a déclaré le député UMP Marc-Philippe Daubresse.

Nicolas Dupont-Aignan, député divers droite, a estimé que si les "aveux" de Jérôme Cahuzac étaient confirmés, "ce serait pire qu'un tremblement de terre".

Yves Clarisse, avec Marine Pennetier et Nicolas Bertin, édité par Patrick Vignal

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • titide le mardi 2 avr 2013 à 19:19

    mais pourquoi touchaient ils de l'argent des laboratoires pharmaceutiques ?pour quelles magouilles ????Il devrait etre mis en prison immédiatement;certains y sont pour bien moins que çà !!!!

  • M9447816 le mardi 2 avr 2013 à 19:04

    Mais le plus grave a venir, c'est peut etre d'où vient cet argent ?On parle meme de 1 million d'euros, de comptes (avec un s ) en suisse à singapour ... !!!!

  • cavalair le mardi 2 avr 2013 à 18:19

    Ils me degoutent tous ces socialistes qui essayent culpabiliser les gens qui travaillent dur, payent des impots et s'enrichissent honnetement

  • KAFKA016 le mardi 2 avr 2013 à 18:17

    l'infraction de fraude fiscale est principalement prévue par l'article 1741 du code général des impôts. Avec l'infraction aggravée avec mensonge devant l'assemblée nationale il encours une peine pouvant aller jusqu'à 1 million d'euros d'amende et 7 ans d'emprisonnement.mais cela c'est pour le peuple Français...

  • M2286010 le mardi 2 avr 2013 à 18:15

    Un ministre du budget qui jure devant l'assemblée nationale "n'avoir jamais eu de compte à l'étranger" et qui vous envoie ses sbires d'inspecteurs des impôts contrôler que vous n'avez pas triché de 50 Euros sur votre déclaration. On nous prend de + en + pour des C...Ne croyez pas qu'il avoue par honnêteté, les juges allaient le coincer!

  • dupon666 le mardi 2 avr 2013 à 18:14

    Un menteur parmi tous les autres

  • NYORKER le mardi 2 avr 2013 à 18:13

    Et on ne nous dit pas tout ...

  • NYORKER le mardi 2 avr 2013 à 18:06

    Encore un bon camarade socialiste non partageur ! Chirurgien , ça eut payé ! n'est-ce pas M. Cahuzac. Encore un qui va aider le front national à progresser sans que Marine Le pen bouge le petit doigt. Merci qui ? merci les socialistes !!! remarquez que la droite n'est pas mieux

  • M2766070 le mardi 2 avr 2013 à 18:05

    j ai pas vu PSDI JEAN 648 GJOLY ET AUTRES KONS SORTS ;;;;

  • j.capman le mardi 2 avr 2013 à 18:04

    SVP connaissez vous un autre homme politique qui est avoué ses turpitudes.