Jérôme Cahuzac sera à nouveau entendu le 23 juillet

le
2
UNE NOUVELLE AUDITION POUR JÉRÔME CAHUZAC DEVANT LA COMMISSION PARLEMENTAIRE
UNE NOUVELLE AUDITION POUR JÉRÔME CAHUZAC DEVANT LA COMMISSION PARLEMENTAIRE

PARIS (Reuters) - Jérôme Cahuzac sera réentendu le 23 juillet par la commission d'enquête parlementaire sur les éventuels dysfonctionnements de l'Etat dans la gestion du scandale de son compte à l'étranger, a-t-on appris mercredi de source parlementaire.

Le ministre de l'Economie Pierre Moscovici, soupçonné par l'opposition d'avoir cherché à blanchir Jérôme Cahuzac, a relancé les interrogations sur les responsabilités de l'Etat en confirmant mardi la tenue d'une réunion en janvier dernier à l'Elysée en présence de l'ex-ministre du Budget.

Or, l'ancien ministre avait passé cet épisode sous silence lors de son audition le 26 juin.

En conséquence, des membres UMP de la commission ont réclamé une nouvelle audition de l'ex-ministre socialiste du Budget. Des élus voulaient également obtenir l'audition du Premier ministre mais Jean-Marc Ayrault ne sera pas entendu, dit-on de même source.

En revanche, le juge Jean-Louis Bruguière, qui avait détenu un enregistrement attribué à l'ancien ministre évoquant un compte en Suisse sera réentendu la semaine prochaine, a-t-on précisé.

La tenue de cette réunion à l'Elysée renforce le président centriste de la commission d'enquête, Charles de Courson, ainsi que l'opposition de droite dans l'idée que François Hollande était très bien informé de la gravité des soupçons pesant sur l'ex-ministre du Budget.

Dans son livre "Jérôme Cahuzac, les yeux dans les yeux", la journaliste du Point Charlotte Chaffanjon révèle que François Hollande, Jean-Marc Ayrault, Pierre Moscovici et Jérôme Cahuzac lui-même s'étaient réunis à l'Elysée le 16 janvier après le conseil des ministres pour décider d'une demande d'entraide administrative avec la Suisse très controversée.

HOLLANDE INFORMÉ?

Soulignant que l'ex-ministre du Budget avait occulté sa présence à cette réunion, Georges Fenech (UMP) a estimé que la "muraille de Chine" que Pierre Moscovici disait avoir dressée autour de son collègue n'était plus "qu'un mur fissuré."

Prié devant la commission de dire si Jérôme Cahuzac avait été "associé" à la démarche effectuée en Suisse, le ministre de l'Economie a répondu: "Il n'a pas été associé, il a été informé".

L'affaire Cahuzac a été révélée en décembre dernier par le site d'informations Mediapart, mais l'ancien ministre n'a été contraint de quitter son poste qu'après l'annonce de l'ouverture d'une information judiciaire le 19 mars.

L'opposition de droite reproche à Pierre Mosvovici d'avoir formulé une demande d'entraide fiscale à la Suisse à la fois intempestive et trop restrictive, en sachant que la réponse sur l'existence du compte caché serait négative.

Mardi, Pierre Moscovici s'est défendu d'avoir voulu "sauver le soldat Cahuzac".

Pour le président de la commission d'enquête, la cinquantaine d'auditions menées depuis deux mois montrent que le chef de l'Etat a été tenu au courant de l'affaire juste après les révélations de Mediapart, le 4 décembre 2012.

"Celui qui a été le mieux informé, en réalité, c'est François Hollande. Il a été averti le 18 décembre par Edwy Plenel (directeur de Mediapart), l'un de ses vieux amis, qui est resté deux heures dans son bureau", dit Charles de Courson dans l'édition de jeudi du Figaro.

"Il semble d'après Edwy Plenel, que Jean-Claude Mignard, l'avocat de Mediapart, aurait informé le président de la République autour du 4 décembre", ajoute-t-il.

Le député rappelle que François Hollande a aussi été informé par son ex-directeur adjoint de cabinet, Alain Zabulon, après son contact avec Michel Gonelle, l'ancien rival politique de Jérôme Cahuzac à Villeneuve-sur-Lot, dans le Lot-et-Garonne.

Emile Picy et Gérard Bon, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • riboule6 le mercredi 17 juil 2013 à 20:43

    nous allons les NIK

  • M2280901 le mercredi 17 juil 2013 à 19:53

    Porcinet 1er sera convoqué quand ?