Jeonbuk Motors ou le paradoxe du football sud-coréen

le
0
Jeonbuk Motors ou le paradoxe du football sud-coréen
Jeonbuk Motors ou le paradoxe du football sud-coréen

À première vue, tout a l'air d'aller ces temps-ci pour le football sud-coréen : une sélection qui reste au top en Asie et des clubs performants sur la scène continentale, comme en atteste la présence de Jeonbuk Hyundai Motors en finale aller de la Ligue des champions asiatique ce week-end. Au pays du Matin calme pourtant, une crise durable s'est installée dans le monde du ballon rond, avec des affluences en chute libre, des scandales de paris illicites et l'exil de plus en plus précoce des meilleurs talents.

L'actualité du football sud-coréen est assurément intéressante à suivre et s'avère même plutôt excitante. Ce samedi matin se dispute la finale aller la Ligue des champions asiatique, entre Jeonbuk Hyundai Motors et Al-Ain. Les premiers nommés, déjà vainqueurs de l'épreuve il y a dix ans, sont les favoris logiques de cette double confrontation. Ils ont pour eux la solidité de leur parcours jusqu'à présent sur la scène continentale et l'impression laissée lors de la saison 2016 qui vient de s'achever en K League Classic, le championnat local, avec à la clé une deuxième place et un titre qui leur a échappé de peu. Jeonbuk, c'est actuellement la meilleure défense de Corée, la meilleure attaque, en clair ce qui s'apparente à la meilleure équipe de club d'Asie, tant la Corée du Sud, sportivement, domine la zone AFC. Avec dix titres continentaux amassés par ses clubs depuis les débuts de l'épreuve, le pays du Matin calme domine largement la compétition et la concurrence, qu'il s'agisse du Japon (cinq titres), de l'Arabie saoudite (quatre), de la Chine (trois) ou encore du Qatar (deux).


D'ailleurs, encore cette saison, il y a eu en demi-finales un duel 100% South Korea, gagné par Jeonbuk face au FC Séoul, deux clubs qui avaient éliminé chacun une des richissimes formations chinoises au tour précédent, dont le Shanghai SIPG d'André Villas-Boas et de Hulk, sorti tranquillement par Jeonbuk. Bref, les clubs du coin sont toujours aussi performants, de même que la sélection reste incontournable. Il y a quelques jours, elle n'a pas tremblé au moment d'affronter le dangereux Ouzbékistan, le dominant 2-1 pour déjà prendre une sérieuse option pour la qualification pour le prochain Mondial. Il s'agirait

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant