Jemerson, la croissance programmée

le
0
Jemerson, la croissance programmée
Jemerson, la croissance programmée

Incontournable dans la défense centrale de Monaco depuis le début de la saison, Jemerson commence doucement à justifier son surnom de Blackenbauer. Malgré des débuts plus que difficiles. Retour sur son aventure française loin d'être gagnée d'avance.

Onze titularisations sur treize journées de Ligue 1. Huit sur huit matchs de Ligue des champions. Le tout en n'étant remplacé qu'une seule et unique fois, à la 89e minute de la confrontation contre le CSKA Moscou, alors que le résultat était d'ores et déjà établi (3-0 pour Monaco). Voilà qui en dit beaucoup sur le statut que s'est taillé Jemerson de Jesus Nascimento à l'ASM. Titulaire indiscutable en charnière centrale aux côtés de Kamil Glik, le Brésilien jouit de la totale confiance de Leonardo Jardim à son encontre depuis le début de la saison. Il faut dire que le défenseur, très complémentaire du patron polonais, assure devant Danijel Subašić et apporte bien davantage de sécurité que le vieillissant Andrea Raggi. C'était pourtant loin d'être gagné, vu ses premiers mois passés dans la Principauté.

Le futur prince de la Principauté ?


Quand, en février dernier, il arrive en France pour un peu plus de dix millions d'euros en provenance de l'Atlético Mineiro, Jemerson est présenté comme une future pépite. Notamment par Vadim Vasilyev, vice-président des Rouge et Blanc, qui considère le jeune homme de vingt-trois ans comme "l'un des plus grands espoirs au Brésil" durant sa présentation officielle. Lui-même se permet de gonfler sa réputation, en se comparant indirectement à Franz Beckenbauer : "On me surnomme Blackenbauer. Je suis assez rapide et technique." Avant d'expliquer tranquillement pourquoi il a choisi de rejoindre le Rocher, malgré de nombreux autres clubs intéressés par ses services : " Monaco est un grand club, il révèle de grands joueurs et offre une bonne visibilité par rapport à la sélection brésilienne. C'est pour ça que j'ai opté pour Monaco. Monaco et le football français vont me donner une visibilité supplémentaire. J'espère pouvoir m'adapter rapidement et être bon pour pourquoi pas être appelé à nouveau avec le Brésil."

Une adaptation difficile... mais prévue


Sauf que les débuts du natif de

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant