Jeff Dubois : " Nous croyons toujours en cette équipe "

le
1
Jeff Dubois : " Nous croyons toujours en cette équipe "
Jeff Dubois : " Nous croyons toujours en cette équipe "

En raison d'une multitude de fautes et d'une mêlée chahutée, le XV de France a pris l'eau dimanche en Ecosse. L'entraîneur des lignes arrières, Jeff Dubois, regrette ces imprécisions mais croit toujours en son équipe.

Jeff Dubois, comment analysez-vous cette défaite face à l’Ecosse (29-18) ?
Par rapport à d’habitude, nous avons bien débuté la rencontre. Sur les trois autres matchs, nous faisions toujours des premières périodes timorées alors que là, nous étions dans la partie. Puis on s’est un peu étiolé avec un en-avant par-ci, une faute par-là, des ballons perdus, des mauvaises passes etc. Nous avons perdu le fil du match.

Vous avez beaucoup parlé avec vos trois-quarts. Y avait-il des problèmes de communication au sein votre ligne d'arrières ?
A notre goût (le staff ndlr.), nous n’étions pas assez agressifs en défense durant la première période. Nous n’allions pas assez les chercher. C’était donc pour faire passer le message. Après, dès que nous arrivions à mettre notre jeu en place, à mettre un peu plus de vitesse, on se créait pas mal d’occasions. A la mi-temps, le message était optimiste et positif. Mais nous avons été plombés par cette multitude de fautes de main et de mauvais choix. A chaque fois, nous étions dans leur camp, nous perdions la balle, ou nous concédions une faute. Et donc après, les Écossais pouvaient revenir dans note camp, obtenir des pénalités et marquer trois points. Puis quand nous sommes à six points, nous ne prenons pas les points, nous allons en touche. Nous pouvons regretter ce choix. C’est un petit regret car nous étions à la 50eme, il restait une demi-heure pour de nouveau marquer.

Peut-on parler d’un vrai coup d’arrêt ?
Nous croyons toujours en cette équipe. C’est toujours l’apprentissage du haut-niveau. L’Écosse est une belle équipe également. Ce n’est pas pour rien qu’ils n’étaient pas loin d’être demi-finalistes de la Coupe du monde. A Cardiff, c’était le secteur des ballons haut qui nous a fait défaut. Là nous avons été présents sur ce point-là. Aujourd’hui, je n’ai pas envie de dire que c’est le secteur de la mêlée, car ils ont eu beaucoup plus de mêlée pour eux que pour nous. En plus, c’était un arbitre qui ne devait pas connaître la mêlée. Il a en fait arbitré en faveur de l’équipe qui avait le ballon... En revanche, c’est plutôt sur la technique individuelle que nous perdons le match avec les en-avants, les mauvaises passes etc…

La reprise du XV de France avec Guy Novès est-elle plus difficile que vous ne le pensiez ?
Oui, c’est plus difficile par rapport à ce que je m’attendais dans le sens où, les équipes que nous rencontrons sont vraiment très bien préparées. Elles jouent à leur niveau, alors que nous aujourd’hui n’avons pas joué au notre. Nous n’irons pas bien loin si nous ne jouons pas à notre niveau.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • antoin94 il y a 9 mois

    Il y a dans le Championnat de France au moins 5 équipes de club qui s'en tirerait mieux face aux Equipes du Tournoi à la place cette Equipe nationale de bric et de broc qui n'a pas de cohérence , ni statégie ni vision de jeu . Alors quel sélectonneur aura le courage de prendre l'ossature d'une telle équipe comme l'avait fait en son temps Lucien Mias afin de redonner une sens et une direction au 15 de France ?