Jeb Bush s'en prend à l'arrogance des climatologues

le , mis à jour à 06:44
0

SALEM, New Hampshire 22 mai (Reuters) - Le républicain Jeb Bush, qui envisage de briguer l'investiture de son parti pour l'élection présidentielle de novembre 2016 aux Etats-Unis, s'en est pris jeudi à "l'arrogance" à laquelle se heurte, a-t-il dit, quiconque ose s'interroger sur la responsabilité humaine dans le réchauffement climatique. En déplacement dans le New Hampshire, il a assuré que les recherches scientifiques ne permettaient pas de démontrer clairement quelle part du changement climatique est imputable aux activités humaines et quelle part à des causes naturelles. "Mon opinion, a-t-il dit, est que l'idée selon laquelle la science aurait établi quel pourcentage du changement climatique est d'origine humaine n'est pas complète, qu'elle n'est pas déterminée." Les travaux du GIEC, le groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat mis en place par l'Onu, estiment à 95% la probabilité que le réchauffement observé depuis 1950 est pour l'essentiel lié à l'accroissement des émissions de gaz à effet de serre. Jeb Bush a souligné que le changement climatique ne faisait pas de doute mais a estimé qu'il devait être possible d'en discuter les causes. "Pourquoi devrions-nous avoir un débat où ceux qui ont des doutes sont considérés comme des hommes de Néandertal ? C'est de l'arrogance", a-t-il dit. (Steve Holland; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant