Jeannette Bougrab met le feu à l'Institut français de Finlande

le , mis à jour le
7
Jeannette Bougrab, photo d'illustration.
Jeannette Bougrab, photo d'illustration.

À la tête de l'Institut français de Finlande, Jeannette Bougrab serait une patronne tyrannique, dont le mangement serait "brutal et aléatoire". C'est ce que révèle Le Canard enchaîné ce mercredi, qui s'appuie sur une lettre des salariés de l'organisme, envoyée au Quai d'Orsay dont ils dépendent, au titre inquiétant, comme un appel à l'aide : "Des personnels en souffrance doivent être protégés".

"Certains d'entre nous se sont retrouvés dans une détresse psychologique et physiologique intense (perte de sommeil, tremblements, malaise, pleurs, stress constant)?" écrivent ainsi les employés.

Une "surcharge de travail" ?

Jeannette Bougrab a pris la tête du service de l'action culturelle de l'institut français en septembre 2015, pour "changer d'air" après les violentes critiques dont elle avait fait l'objet après l'attentat contre Charlie Hebdo. Contactée par l'hebdomadaire, elle affirme ne pas être "au courant de cette plainte" et pointe "une surcharge de travail". Elle affirme également avoir obtenu "deux créations de postes supplémentaires" pour pallier ce manque d'effectifs.

Le Canard enchaîné rapporte avoir été recontacté par un délégué local du personnel CFDT, quelques heures après avoir parlé à Jeannette Bougrab au téléphone, niant toute plainte de la part des agents. Après enquête, l'hebdomadaire a découvert que le délégué se...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M2141043 le jeudi 7 avr 2016 à 09:23

    c'est sûr qu'inviter la dame du 1er tous frais payés à jouer du violon c'est une priorité pour la France...pas de poste pour moi dispo qqe part????

  • frenchto le jeudi 7 avr 2016 à 09:00

    C'est intéressant, car on découvre que des planqués et des parasites travaillent dans des machins qui n'ont aucun intérêt, aucun but, etc. Au demeurant, Jeannette Bougrab qui est surnommée madame foldingue a du les secouer un peu pour qu'il fassent quelque chose de leurs journée et du coup ils comprennent pas trop

  • jyth01 le jeudi 7 avr 2016 à 08:58

    Sur que quand on demande à un fonctionnaire efficace en moyenne 0h30/jour de passer à 1h00 d'efficacité jour, c'est très difficile psychologiquement, il y a des traumatisme et arrêts de travail. Même les allemands de l'ouest n'ont pas réussi à mettre au travail les assistés de l'est. Il faut 2 à 3 générations pour revenir à la normale, avec un apprentissage des l'école maternelle et l'aides parents, pour apprendre l'autonomie et la responsabilité

  • M3471517 le jeudi 7 avr 2016 à 08:49

    Encore des planqués qui dormaient tranquillement et qui ont été réveillés ! C'est intolérable !

  • devcor le jeudi 7 avr 2016 à 08:41

    Il faut vous renseigner M7097610 : Jeannette Bougrad est membre de l'UMP et a même été secrétaire d'Etat dans le gouvernement Fillon. L'accusation dont elle est l'objet ressemble plutôt à une attaque de la "socialie" et de ses affidés. Aurait-elle demandé aux fonctionnaires de l'institut de se mettre au travail ? C'est pour beaucoup d'entre eux un facteur de stress.

  • aerosp le mercredi 6 avr 2016 à 22:37

    voila ce que c'est lorsqu'on ne mérite pas le pouvoir obtenu sur d'autres critères que la compétence

  • M7097610 le mercredi 6 avr 2016 à 20:49

    la socialie irréprochable...