Jeannette Bougrab a tenté de se suicider

le
5
Jeannette Bougrab était la compagne de Charb, tué dans les attentats de Charlie Hebdo.
Jeannette Bougrab était la compagne de Charb, tué dans les attentats de Charlie Hebdo.

Si le 7 janvier dernier a marqué tous les esprits, il a également bouleversé la vie de Jeannette Bougrab. Ce jour-là, son compagnon, le dessinateur Charb, compte parmi les victimes de la tuerie de Charlie Hebdo. Un choc pour l'ancienne secrétaire d'État. Quatre mois après les attentats de Paris, et quelques jours avant la publication de son livre Maudite, elle se livre au magazine Paris Match. Dans l'entretien, comme dans son ouvrage, l'ancienne présidente de la Halde évoque sa relation passionnelle avec l'ancien directeur de l'hebdomadaire.

Très affectée par la réaction de certains poches de Charb, elle ne cache pas avoir tenté de mettre fin à ses jours. "J'étais si bas qu'il m'arrivait d'espérer ne plus me relever", écrit-elle dans son livre. Elle confie alors à l'hebdomadaire que "c'est le Val de Grâce", ainsi que son "ami Patrick Besson" qui l'ont sauvée. C'est d'ailleurs grâce à ce dernier que Jeannette Bougrab a fait la connaissance de Charb, "un jour d'automne chez Lipp à midi". Leur relation s'accélère lorsque le cancer de sa mère est diagnostiqué, à l'été 2014. À ce moment-là, le dessinateur de Charlie Hebdo lui glisse : "Bien sûr, tu l'as, ton chéri, c'est moi, je suis ton mec. Je veux la rencontrer", rapporte-t-elle avant de rajouter : "Pour me soutenir, il est venu habiter chez moi. Il a même apporté sa brosse à dents, un signe qui ne trompe pas."

Des centaines de SMS et des dessins pour sa...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • nayara10 le mardi 19 mai 2015 à 22:26

    Surement oublié ses lunettes !!!.

  • bearnhar le mardi 12 mai 2015 à 08:23

    Sublime comme elle est, je suis sur que des prétendants, elle en a des centaines, suffit de se baisser. Alors la solitude de ces gens, c'est quand meme une "solitude" en or massif. Foultitude de gens ont une vie bien plus horrible et ils y font face, seulement ils ne sont pas dans les médias. Alors, y'a pas un chéri pour aller relever cette femme ? Arretez un peu votre cirque...

  • f5gbi le lundi 11 mai 2015 à 13:29

    Bien que le journal était en difficulté, on bouffait chez Lipp et pas au Mcdo ! Quant au reste, c'est triste mais ce sont les choses de la vie, hélas.

  • M6197799 le vendredi 8 mai 2015 à 17:42

    Omerta sur la bataille des Charile Hebdo pour les sommes importantes reçues lors des ventes qui ont suivi l'attentat : qui ose dire qu'il y a un contentieux entre les héritiers de Chab et les autres journalières pour mettre la main sur les sous ?

  • M940878 le vendredi 8 mai 2015 à 17:33

    jamais entendu parlé duboutdegras