Jean, retraité de 73 ans : « C'était plus facile pour nous »

le
28

Quans Jean*, ancien banquier à la retraite, a hérité de la maison de sa mère, il lui a semblé logique de la mettre à la disposition de son fils Hugo. C'était en 1997, le jeune comptable avait alors 32 ans. Depuis, il n'a jamais quitté les lieux. Ni payé de loyer. Avec sa compagne Mathilde et sa fille Léa de 14 ans, ils vivent dans cette grande villa de près de 200 m2 bordée d'un immense jardin, à 500 m du centre de Carpentras, (Vaucluse), d'où la famille est originaire.

« A cette époque, mon fils vivait encore chez nous. J'ai eu cette donation et, comme nous étions déjà propriétaires, j'étais heureux qu'Hugo en profite et qu'il continue à faire vivre la maison de mes aïeux comme le souhaitait ma mère », explique Jean, aujourd'hui âgé de 73 ans. Un privilège d'enfant gâté, pourraient penser certains. Sauf que, dans ce foyer généreux, l'entraide intergénérationnelle est presque un devoir.

En échange, Hugo, « pas mauvais bricoleur » d'après son père, entretient la maison, refait la toiture, réalise aussi des petits travaux chez ses parents, qui vivent à 5 km. « C'est très précieux d'être aussi proches », souligne Hugo. Si ses parents ont besoin de lui, il est là. Comme en début d'année, où Jean a été hospitalisé à Avignon.

Plus qu'un échange de bons procédés, le retraité pense aussi à l'avenir de sa descendance. Il n'a qu'un souhait : les mettre à l'abri du besoin dans un contexte actuel difficile -- marché de l'immobilier cher, crise économique, hausse du chômage...

« C'était plus facile pour nous. Plus jeunes, on faisait un prêt pour acheter et, au bout de deux ans, avec la dévaluation du franc, on s'en sortait facilement », précise-t-il. Avec nostalgie, cet ancien cadre de banque se souvient de cette période sous Pompidou où la « cotisation chômage avait même été supprimée jusqu'au premier choc pétrolier en 1973 ».

Alors, avec une pension de près de 4 000 ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M2711013 le lundi 8 déc 2014 à 11:49

    Ben nous on a reconstruit la France sinistrée par la guerre de... nos parents, c est la vie...

  • f5gbi le vendredi 5 déc 2014 à 16:26

    Bof, de toutes façons ce sera nos enfants qui paieront, alors profitons-en en égoïstes imbus de nos personnes sous prétexte que nous avons cotisé pendant 40 ans pour une retraite dorée avec des cotisations dont le montant total est épuisé au bout de 8 ans de retraite.

  • M2711013 le mercredi 3 déc 2014 à 13:20

    Je ne rêve pas frk, je dis simplement que c'est une obligation ! nous rabacher que la répartition, c'est le paiement des retraites par les cotisations des actifs, c'est uniquement un raisonnement financier, mais l'Etat DOIT garantir une retraite décente à ceux qui ont cotisé... sans compter !

  • M7732327 le mardi 2 déc 2014 à 19:10

    Ce n'était pas forcément plus facile avant. La différence est que de nos jours, il y a tellement de façons de dépenser sont argent (futilement parfois) qu'on trouve qu'on en a jamais assez. Il se trouve par exemple que ma facture annuelle d'Orange (internet, mobile, TV) est plus importante que la somme de mes factures de chauffage, eau chaude, électricité, eau froide. Il y a quarante ans, la majorité des Français n'avait même pas le téléphone.

  • M7732327 le mardi 2 déc 2014 à 19:04

    A toi Jean avec une retraite de 4000 euros: il fut un temps où aisé tu étais, aisée ta descendance était. Heureusement, ces rentes de situations n'existent plus et d'autres plus méritants prennent la place que tu chauffais pour tes enfants. C'est vrai au niveau de l'individu. C'est vrai au niveau des pays.

  • frk987 le mardi 2 déc 2014 à 18:10

    Ne rêvez pas trop M2711013 , l'agirc-arcco c'est du privé, que l'Etat mette un peu de fric en compensation de ses malversations scandaleuses pour les régimes spéciaux, sûrement, mais attendez vous à du -30%......

  • M2711013 le mardi 2 déc 2014 à 17:11

    l'Agirc/Arrco ne fera pas faillite, c'est le devoir de l'Etat qui paie sans compter pour entretenir la fonction publique de mettre la main à la poche ! sinon, c'est la révolution ! j'ajoute que les foncs ne paient pas de cotisation retraite, ou si peu...

  • j.barbe6 le mardi 2 déc 2014 à 16:52

    Nocisk : le probléme c'est que les retraites des boomers sont plus importantes que les salaires ou rémunérations des actifs.On est passé de 0 à 100% de charges sur salaire pour payer leur retraite. En plus ils se sont votés la retraite à 60 ans, plus des retraites ++++

  • j.barbe6 le mardi 2 déc 2014 à 16:50

    Le boomer PS fonctionnaire c'est vraiment vraiment gavé sur le dos des autres.Il est encore majoritaire à l'Assemblée.

  • NociSk le mardi 2 déc 2014 à 15:44

    Les papay boomers savent bien qu'ils vivaient "mieux" avant. Tout est relatif. La question n'est pas là, on ne peut pas leur en vouloir d'avoir vécu pendant un cycle de croissance... Tout comme on ne peut en vouloir aujourd'hui aux jeunes qui cherchent à faire leur vie dans un cycle récessionniste... JOURNALOPES arrêtez de cliver la société