Jean-René Bernaudeau ou le cyclisme à visage humain

le
0
Jean-Rene Bernaudeau change de sponsor pour Direct Énergie.
Jean-Rene Bernaudeau change de sponsor pour Direct Énergie.

L'aventure cycliste de Jean-René Bernaudeau se poursuivra l'an prochain avec un nouveau sponsor : Direct Énergie, le challenger d'EDF. L'équipe s'articulera autour de deux chefs de file expérimentés ? Thomas Voeckler et Sylvain Chavanel ?, et sur les jeunes issus du club Vendée U. L'effectif devrait compter une vingtaine de coureurs, dont 4 néo-pros, et disposer d'un budget d'un peu plus de 5 millions d'euros. Rencontre avec l'âme de cet autre cyclisme, plus artisanal, qui prend le temps de former des hommes autant que des champions.

Le Point : Vous aviez d'autres offres de sponsoring, plus élevées que celle de Direct Énergie. Pourquoi les avoir refusées ?

Jean-René Bernaudeau : Je ne vais pas renier tout ce que je suis : un fils d'agriculteur, issu d'une famille de 10 enfants à qui le cyclisme a tout donné. Ce n'est pas à mon âge que je vais renier mon âme pour quelques zéros de plus sur un chèque. J'ai choisi Direct Énergie, de Xavier Caïtucoli, parce que j'ai senti chez lui et au sein de son staff que notre projet, la formation de jeunes coureurs, rencontrait un soutien sincère. Je ne suis donc pas un utopiste isolé dans un monde de brutes puisque lui aussi, dans son domaine, il a fait bouger les lignes face à un géant, EDF, ce qui exigeait du courage. Je n'allais pas m'en remettre à un sponsor qui m'aurait donné plus d'argent pour me donner la...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant