Jean-Pierre Raffarin prône l'apaisement à l'UMP

le
1
JEAN-PIERRE RAFFARIN APPELLE À UN CESSEZ-LE-FEU À L?UMP
JEAN-PIERRE RAFFARIN APPELLE À UN CESSEZ-LE-FEU À L?UMP

BORDEAUX (Reuters) - Jean-Pierre Raffarin a appelé vendredi à un "cessez-le-feu" à l'UMP, où les proches de Nicolas Sarkozy contestent la légitimité du triumvirat d'anciens Premiers ministres chargé de diriger le parti en attendant la convocation d'un congrès pour désigner un nouveau président.

"Je pense qu'il nous faut un cessez-le-feu, une organisation sereine, redonner la parole aux militants", a-t-il dit en marge d'un colloque sur l'Afrique auquel il participe avec le maire de Bordeaux Alain Juppé.

Un bureau politique de l'UMP réuni après la démission de Jean-François Copé de la présidence, suite aux révélations sur des malversations présumées lors de la campagne présidentielle de 2012, a proposé que François Fillon, Alain Juppé et Jean-Pierre Raffarin assurent une direction collégiale provisoire jusqu'à la convocation du congrès en octobre.

Des proches de Nicolas Sarkozy ont contesté cette décision estimant que, statutairement, la direction du mouvement doit revenir à l'ancien ministre Luc Chatel, vice-président délégué de l'UMP.

"Il faut organiser le congrès avec le maximum de légitimité politique. C'est pour cela qu'on est en train de discuter pour présenter une solution au bureau politique mardi prochain", a dit Jean-Pierre Raffarin.

"Le triumvirat, si on l'appelle comme ça, c'est une proposition d'un bureau politique de crise. On a maintenant un bureau politique qui va prendre des décisions mais l'ensemble des membres du bureau politique veulent à la fois de la sécurité juridique et en-même temps une légitimité politique", a-t-il ajouté.

Il a estimé possible d'avoir une "bonne coordination" avec Luc Chatel, "qui peut être un responsable qui a tous les pouvoirs administratifs et juridiques nécessaires."

"Luc Chatel a une légitimité d'administrateur, le triumvirat a une légitimité politique. Il faut que le bureau politique le confirme", a-t-il encore déclaré.

(Claude Canellas, édité par Yann Le Guernigou)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • a.laroc2 le vendredi 6 juin 2014 à 12:30

    ils ont tellement les dents qui rayent le parquet qu'ils vont nous faire un deuxième tour PS FN et ils vont tous voter PS comme d'habitude