Jean-Pierre Mustier nommé à la tête d'UniCredit-sces

le , mis à jour à 16:20
1
 (Actualisé avec projets de Mustier, cours de Bourse) 
    MILAN, 30 juin (Reuters) - UniCredit  CRDI.MI , première 
banque d'Italie par l'actif, a nommé jeudi le Français 
Jean-Pierre Mustier au poste d'administrateur délégué, a-t-on 
appris de sources informées de la décision, un choix qui devrait 
rapidement se traduire par des cessions d'actifs afin de 
renforcer les fonds propres de la banque.  
    Lors d'une réunion extraordinaire jeudi, le conseil 
d'administration d'UniCredit a choisi à l'unanimité de désigner 
Jean-Pierre Mustier, ont dit trois sources, mettant fin a une 
période de grande incertitude après l'annonce le mois dernier du 
départ de Federico Ghizzoni. 
    UniCredit a confirmé la nomination de Jean-Pierre Mustier 
dans un communiqué et précisé qu'il prendrait ses fonctions à 
compter du 12 juillet.  
    Jean-Pierre Mustier, 55 ans, avait précédemment dirigé les 
activités de banque d'investissement chez Société Générale 
 SOGN.PA  et UniCredit, et est actuellement partenaire de la 
société de gestion de fonds Tikehau Capital. 
    Le banquier français prend les rênes d'un groupe qui a vu sa 
capitalisation boursière fondre de quasiment un tiers depuis le 
vote de la Grande-Bretagne en faveur d'une sortie de l'Union 
européenne et de 40% depuis la démission de Federico Ghizzoni. 
    Il prévoit d'amener avec lui une nouvelle équipe de 
banquiers italiens pour l'épauler dans la restructuration de la 
banque et le renforcement de son bilan avec comme objectif de 
porter le ratio de fonds propres à 12,5% contre 10,5% 
actuellement, a dit une source au fait de ses projets.  
    Il pourrait étudier la cession de certaines activités comme 
la banque en ligne italienne Fineco, la filiale polonaise Pekao 
 PEO.WA  et le gestionnaire d'actifs Pioneer mais pas la filiale 
allemande d'UniCredit, HVB, a dit la source. Une cession des 
activités en Turquie ne figurerait pas non plus parmi les 
priorités, a dit la source. 
    Vers 14h15 GMT, l'action UniCredit est en hausse de 0,31% à 
la bourse de Milan alors que l'indice des valeurs bancaires 
européennes  .SX7P  cède 0,50%.  
    Jean-Pierre Mustier avait rejoint une première fois 
UniCredit pour diriger sa banque d'investissement en 2011, près 
de deux ans après avoir quitté la Société Générale. Il dirigeait 
la banque d'investissement de l'établissement français en 
janvier 2008, lorsque celui-ci avait publié une perte de 4,9 
milliards d'euros qui avait été imputée à des prises de 
positions non autorisées du trader Jérôme Kerviel.  
    Jean-Pierre Mustier avait quitté la Société générale en 2009 
après que l'Autorité des marchés financiers (AMF) lui eut 
infligé une amende de 100.000 euros. Jean-Pierre Mustier a 
toujours démenti avoir commis la moindre faute.      
    Le gouvernement italien, des représentants de la Banque 
d'Italie, les actionnaires et les créanciers obligataires 
avaient appelé UniCredit à désigner rapidement un nouvel 
administrateur délégué au vu des turbulences sur les marchés 
financiers. 
    De manière générale, le secteur bancaire italien est perçu 
comme fragile en raison du poids des créances douteuses dans ses 
bilans, qui s'élèvent à 360 milliards d'euros. 
 
 (Gianluca Semeraro et Paola Arosio; Bertrand Boucey et Juliette 
Rouillon et Marc Joanny pour le service français, édité par 
Wilfrid Exbrayat) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3182284 il y a 9 mois

    Mustier est à la banque ce que Juncker est à la politique: une sangsue indéboulonnable.