Jean-Pierre Kucheida placé en garde à vue

le
0

LILLE (Reuters) - Le maire de Liévin et ancien député socialiste du Pas-de-Calais Jean-Pierre Kucheida a été placé en garde à vue mercredi matin ainsi que sa fille Marie, a annoncé le parquet de Douai.

Jean-Pierre Kucheida était arrivé mercredi matin au commissariat de Douai pour être entendu dans le cadre d'une enquête préliminaire sur la gestion de la Soginorpa, organisme gestionnaire d'anciens logements miniers dans le département.

Déjà exclu du PS pour s'être présenté aux législatives sans l'investiture de son parti et été battu par le candidat investi par le Parti socialiste, il devra notamment répondre de 47.000 euros de dépenses faites pendant sa présidence de l'organisme entre 2004 et 2011.

"Toutes ces dépenses peuvent être justifiées une à une, il s'agit principalement de repas d'affaires et pendant neuf années de sommes dépensées pour des raisons professionnelles", a-t-il dit.

Dans un premier temps, il avait reconnu des dépenses personnelles et avait commencé à les rembourser.

La fille du maire de Liévin est quant à elle entendue pour s'expliquer sur des versements de sommes d'argent reçues pour la réalisation d'une exposition de photos commandées et payées par une association financée par la Soginorpa.

Jean-Pierre Kucheida et sa fille risquent à l'issue de cette garde à vue une mise en examen pour "abus de bien social".

Plusieurs enquêtes sont ouvertes au parquet de Lille et de Douai suite à un rapport de la cour régionale des comptes sur la gestion d'organismes publics dans le département du Pas-de-Calais.

Dans son livre "Rose mafia", l'ancien maire d'Hénin-Beaumont, Gérard Dalongeville, mis en examen pour corruption et détournements de fonds, a dénoncé un système de corruption dans lequel seraient impliqués plusieurs élus du département.

Pierre Savary, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant