Jean-Pierre Jouyet fixe les priorités de l'AMF pour 2010

le
0
(NEWSManagers.com) -

Au cours de la présentation de ses v?ux à la presse, jeudi 28 janvier, Jean-Pierre Jouyet, président de l'Autorité des marchés financiers a rappelé les trois priorités d' action qu'il se fixait pour l' année 2010.

Pour le responsable de l' AMF, la première priorité consiste à faire que " la gouvernance des marchés et des entreprises servent les investisseurs et permettent un retour de la confiance et une reprise saine de notre économie" . Dans ce cadre, il est nécessaire de rassurer les épargnants a-t-il précisé justifiant ainsi l'installation d'une Direction de la Relation avec les Epargnants à la fin du premier trimestre. Le contrôle de la commercialisation des produits financiers va également être renforcé, avec pour objectif, de " donner vie aux recommandations de Jacques Delmas-Marsalet qui, dès 2005, plaidait pour une harmonisation des règles de commercialisation de l' ensemble des produits financiers."
Dans la même veine, le fait que deux Français sur trois n' ont plus confiance dans les conseils donnés par leurs banques doit faire réfléchir les établissements financiers a rappelé Jean-Pierre Jouyet. Il faut notamment éliminer tout risque de conflits d' intérêts à partir des modes de rémunération des conseillers.
" Il reste du travail au régulateur pour sanctuariser l' indépendance du conseil" , a également noté le responsable de l' AMF qui a précisé travailler sur ces sujets avec l' Autorité de Contrôle Prudentiel au sein du pôle commun. Dès le mois de mars, ce dernier va lancer trois premiers contrôles conjoints sur des intermédiaires relevant de la supervision des deux autorités selon la nature de leurs activités.

Enfin l' AMF donne des moyens croissants à la surveillance des marchés et compte surveiller avec une acuité particulière les questions de gouvernance, qu'il s'agisse de l'encadrement des modes de rémunération, l'indépendance, la diversification, et la féminisation des conseils d' administration. '" Nous devons aussi rester vigilants sur toute situation de cumul de mandats et de rémunérations pouvant conduire à des conflits d' intérêts" , a souligné Jean-Pierre Jouyet. La deuxième priorité du président de l' AMF consiste à participer aux travaux pour faire émerger une Europe forte, dotée d' un nouveau cadre de régulation financière pour renforcer son influence. Deux chantiers importants seront traités dans ce cadre en 2010 : la création de l' Agence européenne de régulation des marchés (ESMA) à la fin 2010, et la révision de la directive MIF, programmée en ce début d' année en raison de la fragmentation de la liquidité et d'une plus grande opacité sur la formation des prix. En outre; des deux côtés de l' Atlantique, il convient de converger vers le même modèle de régulation. Aussi Jean-Pierre Jouyet a-t-il milité en substance - outre pour une l' égalité de concurrence entre tous les acteurs, pour une alternative européenne - afin de ne pas se laisser s'imposer des solutions américaines.
La troisième priorité est de faire de la Place de Paris une place de référence dans la compétition internationale, objectif auquel l' AMF doit contribuer. Il est donc question de favoriser l' implantation en France de la gestion alternative, grosse consommatrice de services financiers. Jean-Pierre Jouyet a regretté néanmoins que la France n' occupe pas la place qui devrait être la sienne sur la scène internationale. Pour cela, il faut enrayer la délocalisation à Luxembourg des OPCVM.

En plus d' attirer les clients, une Place compétitive doit être dotée d' infrastructures adaptées. Jean Pierre Jouyet en a appelé à la mobilisation de tous pour que Paris puisse offrir vite des solutions industrielles viables, notamment pour la compensation des dérivés. Il a également appelé à préparer l' avenir en tenant compte de l' émergence des nouveaux marchés (CO2, énergie électrique) ; de l' essor prévisible de la gestion des investissements " socialement responsable " et du développement de la finance islamique.
Enfin, " il faut garantir la crédibilité de la Place a conclu Jean-Pierre Jouyet qui souhaite que l' AMF puisse être en mesure de faire appel des décisions de la Commission des sanctions.

info NEWSManagers

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant