Jean-Pierre Chevènement : « En Allemagne, les partis traditionnels n'attirent plus »

le
0

Dans cette seconde partie de "Politique", Jean-Pierre Chevènement, ancien ministre et président de la Fondation Res Publica, et Alexandre Adler, historien spécialiste des relations internationales, reviennent sur les élections régionales en Allemagne et la montée de l’extrême droite. Angela Merkel a-t-elle provoqué une panique identitaire en ouvrant ses frontières aux réfugiés ? « On voit apparaître un parti hors-système dans l’échiquier politique allemand », constate Jean-Pierre Chevènement.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant