Jean Paul Gaultier très courtisé pour ses parfums

le
0
Interparfums (Burberry, Lanvin) et Puig (Nina Ricci, Paco Rabanne) convoitent la marque.

Dans la course au rachat de la maison Jean Paul Gaultier, deux parfumeurs, les groupes Puig et Interparfums, sont prêts à se battre pour décrocher l'une des plus belles marques françaises. L'intérêt du suisse Richemont (propriétaire de Cartier, Van Cleef ou Lancel) aurait faibli. En revanche, l'industriel chinois Li & Fung (qui vient de racheter le chausseur Robert Clergerie) est toujours en lice, contrairement à des rumeurs.

Arrivé dernier dans la course, Interparfums joue la carte de la seule solution française qu'il représente. Ce groupe de 305 millions d'euros de chiffre d'affaires, coté en Bourse, gère les fragrances d'une série de marques sous licence, dont Burberry, Lanvin, Montblanc ou Paul Smith. Or Burberry, qui pèse 60% de ses revenus, a une option pour reprendre son contrat l'an prochain. Le groupe doit donc trouver des relais de croissance, après avoir signé récemment avec Van Cleef ou Jimmy Choo.

Seul problème: il n'a aucune expérience de la mode

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant