Jean-Noël Guérini relaxé dans une première affaire

le
1
JEAN-NOËL GUÉRINI RELAXÉ DANS UNE PREMIÈRE AFFAIRE
JEAN-NOËL GUÉRINI RELAXÉ DANS UNE PREMIÈRE AFFAIRE

MARSEILLE (Reuters) - Le président du Conseil général des Bouches-du-Rhône, Jean-Noël Guérini, a été relaxé lundi par le tribunal correctionnel de Marseille où il comparaissait pour "détournements de fonds publics" dans une affaire de licenciement présumé frauduleux.

L'ancien chef du Parti socialiste dans le département était soupçonné d'avoir "arrangé" en 2011 le licenciement de Jean-David Ciot, ex-membre de son cabinet, afin que celui-ci touche indûment des indemnités et puisse préparer les législatives de 2012.

Jean-David Ciot, désormais député des Bouches-du-Rhône et actuel dirigeant de la fédération socialiste du département, a également été relaxé, du chef de recel.

Le tribunal a estimé que les délits n'étaient "pas caractérisés".

Jean-Noël Guérini est encore mis en examen dans deux autres affaires de malversations présumées sur des marchés publics de la régions marseillaise.

(Jean-François Rosnoblet, édité par Gregory Blachier)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • lulune41 le lundi 8 déc 2014 à 10:26

    Mon premier commentaire a vexé qui ? Monsieur Guerini, "mouton noir" du PS, a été relaxé, cela est normal en dépit de l'acharnement médiatique à son encontre