Jean-Noël Guérini lâché par le dernier carré de ses proches

le
0
Des écoutes réalisées sur le téléphone de Béatrix Billès, proche du sénateur PS, montrent que le clan Guérini a explosé et que chacun cherche à sauver sa peau.

Ils lâchent Guérini les uns après les autres. Après la direction du Parti socialiste, après les élus du conseil général des Bouches-du-Rhône, ce sont les proches de Guérini qui lâchent leur patron mis en cause dans une affaire de marchés publics frauduleux dans la région de Marseille. Des écoutes téléphoniques réalisées entre juin et septembre dernier surle téléphone de Béatrix Billès, conseillère de Jean-Noël Guérini, montrent que celle qui a mis ses pas dans ceux de l'homme fort du conseil général des Bouches-du-Rhône depuis plus de dix ans cherche à ne pas le suivre dans sa chute. «Il est dans une position de déni extraordinaire», affirmait ainsi Béatrix Billès au téléphone avant l'audition de Guérini le 8 septembre par le juge Duchaine.

Ces écoutes, révélées lundi matin par Libération, indiquent que le 25 juin, deux semaines après sa propre garde à vue, Béatrix Billès raconte : «Le président du conseil général me harcèle depuis ce

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant