Jean-Michel Bissonnet condamné à 30 ans de prison

le
0
L'homme d'affaires a été reconnu coupable d'avoir commandité le meurtre de sa femme. Le jardinier qui a abattu Bernadette écope de 20 ans de réclusion. Le vicomte d'Harcourt, qui a fait disparaître l'arme du crime, prend 8 ans.

La sanction est tombée. Accusé d'avoir commandité le meurtre de sa femme Bernadette, Jean-Michel Bissonnet a été condamné jeudi à 30 ans de prison. La pharmacienne avait été tuée le 11 mars 2008 dans la maison du couple à Castelnau-le-Lez dans l'Hérault.L'avocat général avait requis la réclusion criminelle à perpétuité à l'encontre du riche homme d'affaires.

Meziane Belkacem, le jardinier de 51 ans employé par le couple, qui avait reconnu avoir abattu Bernadette, écope d'une peine de 20 ans pour assassinat. Il avait expliqué avoir agi pour le compte de Jean-Michel Bissonnet, qui lui aurait versé 30.000 euros pour accomplir son forfait.

Accusé de «complicité d'assassinat», le vicomte Amaury d'Harcourt, 85 ans, qui a reconnu son implication, en ayant notamment jeté dans une rivière l'arme du crime, devra lui passer huit ans derrière les barreaux. Bissonnet avait essayé tout au long du procès, mais en vain, de rejeter toute la faute sur son complice.

Au d

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant