Jean-Michel Bénard (ITS Group) : « Nous visons 130 millions d'euros de chiffre d'affaires à l'horizon 2013 »

le
0
L'externalisation des infrastructures IT se développe vite et contribue au développement d'ITS Group, une SSII qui pense maintenant à l'international selon Jean-Michel Bénard, son PDG.

ITS Group a publié ses résultats 2010 marqués par une hausse de 56% du chiffre d'affaires à 84,5 millions d'euros. Le résultat net ressort en revanche à 3,4 millions contre 6,4 millions un an plus tôt. Quel bilan tirez-vous de cet exercice ?

Jean-Michel Bénard : Cette variation du résultat net n'est pas significative. En 2009, nous avions intégré la plus-value de cession de notre participation de 70% dans Atheos. En revanche, le résultat opérationnel courant est en forte amélioration cette année (+60% à 7,6 millions). En 2010, nous avons poursuivi notre croissance organique et bénéficié de la consolidation des sociétés Prisme et Axialog. Le marché des infrastructures IT est arrivé à un certain niveau de maturité. Nous avions anticipé cette évolution et ITS est aujourd'hui un « pure player » sur les métiers de la gestion d'infrastructures. L'externalisation des serveurs est entrée dans les moeurs. La demande de nos clients est forte.

Quelles sont plus précisément les attentes de vos clients aujourd'hui ?

J-M.B : La puissance des systèmes informatiques s'est multipliée au cours de ces dernières années. Pour autant, on observe qu'un grand compte utilise à peine 30% de ses capacités informatiques en moyenne. L'évolution consiste à reconcentrer les ressources, à faire de la « virtualisation », pour arriver à une gestion optimale des ressources informatiques de nos clients.

Comment se compose votre clientèle aujourd'hui ? Avez-vous signé récemment avec des grands comptes ?

J-M.B : Nous avons engagé une collaboration prometteuse avec la Fnac et Casino. Notre clientèle se répartit aussi bien dans les services, la finance, l'industrie ou le secteur public. Nos dix premiers clients représentent 48% de notre activité.

Comment ont évolué vos effectifs ?

J-M.B : Nous avons passé la barre des 1.000 collaborateurs l'an dernier alors que nous n'étions que 400 fin 2006 ! ITS Group a franchi une étape dans son développement. A ce titre, une nouvelle organisation mieux adaptée à nos perspectives de développement a été mise en place en 2010.

La croissance externe est-elle toujours au coeur de votre stratégie ?

J-M.B : Oui, nos objectifs de croissance externe se situent aussi bien en France qu'à l'international. Nous avons mis le pied hors de France grâce à l'acquisition de la SSII Axialog présente en Belgique. Nous voulons accompagner la croissance en infrastructures informatiques dans un certain nombre de pays, y compris hors d'Europe.

Quels sont vos objectifs à plus long terme ?

J-M.B : Nous avons mis en place un plan ambitieux visant à porter le chiffre d'affaires du groupe à plus de 130 millions d'euros à l'horizon 2013, soit une croissance supérieure à plus de 50% d'ici là mais avec la volonté de maintenir notre marge opérationnelle courante à plus de 9% (9,1% en 2010). Les offres de « cloud computing », de centres de services de production et de pilotage informatique externalisées ouvrent des relais de croissance importants. ITS Group a les moyens de ses ambitions : notre ratio coûts de structure/chiffre d'affaires est passé de 20,3% en 2009 à 17,6% l'an dernier.

Quelle politique de dividende appliquez-vous cette année ?

J-M.B : Nous avons décidé de proposer à la prochaine AG des actionnaires un dividende de 0,15 euro par action au titre de l'année 2010, soit un taux de distribution de 23%. Pour rappel, aucun dividende n'avait été versé en 2009.

Propos recueillis par J.G


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant