Jean-Michel Bénard (ITS Group) : « Nous sommes prêts pour des acquisitions »

le
0
ITS confirme son objectif de 100 millions d'euros de CA en 2011 et d'une marge opérationnelle courante supérieure à 10%. La SSII se tient prête pour des acquisitions explique Jean-Michel Bénard, le PDG d'ITS Group.

En 2008, ITS Group a réalisé 57,9 millions d'euros de chiffre d'affaires en hausse de 15% pour une marge opérationnelle de 7,8% (vs 8,4% en 2007). Quel bilan tirez-vous de l'exercice 2008 ? Comme s'explique le recul de la marge ?

Jean-Michel Bénard : 2008 a été une année d'investissement. Nous avons renforcé l'entreprise afin de se trouver dans les meilleures dispositions pour réaliser de la croissance externe cette année. Concernant le léger recul de la marge opérationnelle, nous pensions que l'intégration totale des équipes d'Hemisphere, société dont nous avions pris le contrôle en 2007, aurait été terminée fin 2007. En fait, l'intégration a duré un peu plus longtemps que prévu et nous avons renforcé le pole de management technique du département Infrastructure.

Quel type de cibles recherchez-vous ?

J-M.B : Nous avons des cible en vue dans nos métiers de production. Notre structure a plutôt l'habitude de superformer en période de crise, il y a donc des opportunités à saisir actuellement.

Avez-vous constaté des reports ou des annulations de projets avec l'extension de la crise ?

J-M.B : Sur nos métiers d'infrastructure qui représentent 86% de notre activité, nous ne constatons pas ou peu de reports de projets car nos clients ont besoin d'optimiser leur facture récurrente. Sur les métiers de consulting et de développement, il y a des demandes de contraction de prix, sans que cela ne remette en cause notre croissance.

Qu'attendez-vous du contrat de quatre ans annoncé lundi avec Foncia ?

J-M.B : Il s'agit d'un contrat décroché par notre filiale d'hébergement Integra. Foncia a décidé de mettre en infogérance ses 140 serveurs IBM et nous avons remporté l'appel d'offre de l'hébergement. Outre Integra, ce contrat mobilise plusieurs de nos équipes au sein d'ITS, ce qui est très profitable.

Est-ce le signe d'un rééquilibrage au sein de votre clientèle très présente dans les métiers de la finance ?

J-M.B : Effectivement, nous avons entrepris un rééquilibrage en faveur de l'industrie et des services. Le monde de la finance représentait 44% de notre clientèle en 2007 contre 37% l'an dernier, les services représentant 32% de nos facturations et l'industrie 27%. Notons que notre croissance est particulièrement forte dans le secteur des sites de ventes en ligne.

Quels sont vos objectifs pour 2009 ?

J-M.B : Sur les deux premiers mois de l'année, notre chiffre d'affaires continue à progresser (+11% par rapport à janvier-février 2008) mais nous sommes prudents dans le contexte actuel. Nous avons d'ailleurs bloqué le budget des frais de structure.

Où en est votre plan stratégique baptisé « Trajectoire 2011 ». Confirmez-vous les objectifs fixés d'un chiffre d'affaires de 100 millions d'euros en 2011 avec une marge opérationnelle courante supérieure à 10% ?

J-M.B : Oui, nous confirmons ces objectifs. Avec un gearing de 10%, nous avons les moyens de nos ambitions.

Propos recueillis par Julien Gautier


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant