Jean-Michel Aulas présente le Grand Stade

le
0
Jean-Michel Aulas présente le Grand Stade
Jean-Michel Aulas présente le Grand Stade

Notamment accompagné de Gérard Collomb, le maire de Lyon, Jean-Michel Aulas, le président de l'OL, présente le Grand Stade, du côté de Décines, qui doit être inauguré en début d'année prochaine et qui sera notamment pourvu d'une brasserie Bocuse.

Jean-Michel Aulas, il s’agit de la dernière ligne droite avant l’inauguration du Grand Stade, non ?
On est effectivement dans le money time. Notre ambition à tous, c'est d’être prêt pour le mois de janvier. Initialement dans les contrats avec Vinci, il était prévu de pouvoir faire en sorte d’entrer dans le stade le 31 janvier. Je pense que l’on sera dans les temps et dans les budgets. C’est une grande performance. Je suis très heureux de vous montrer cet avant-goût.

Que reste-t-il encore à faire ?
Nous sommes dans la finition. Au regard de tout ce que l’on voit en Europe et dans le monde, on a aussi décidé de faire venir un architecte intérieur. L’ensemble du stade va être décoré. Il y aura de la décoration esthétique et pratique. L’ensemble des blocs vont avoir des couleurs particulières afin de permettre aux spectateurs de pouvoir se diriger. Il y aura aussi un certain nombre de rappels sur le foot, sur l’Olympique Lyonnais et sur la ville de Lyon.

Quel est le coût de cette enceinte ?
Aujourd’hui, l’investissement pour le Groupe Olympique Lyonnais, qui est coté en bourse, est de 450 millions d’euros. Le prix initial était de 409. D’une part, il y a eu la décision d’accélérer la construction du centre d’entraînement. Il a une mixité avec l’équipe professionnelle féminine qui réussit aussi très bien, l’équipe masculine qui aura son camp d’entraînement intégré au stade et aussi l’équipe U19, qui participe à la Youth League et qui pourra profiter d’un terrain secondaire avec des tribunes. Ensuite, nous rapprochons l’Académie. 200 M€ sont financés par les investisseurs privés : Jérôme Seydoux et moi-même qui restons les deux grands actionnaires. 250 M€ proviennent d’un endettement, qui est certes significatif mais qui permet de mesurer la prise de risques. Nous avons eu une collaboration permanente avec notamment le maire de Lyon, Gérard Collomb. C'est le stade le plus moderne car il est connecté dans tous les domaines. Ce projet va porter haut et fort le nom de la métropole.

Est-ce que vous espérez disputer la C1 dans cette nouvelle enceinte dès cette saison ?
Tout le monde l’espère. Le début n’a pas été suffisamment pertinent pour avoir une certitude. Mais je suis convaincu que nous aurons les ressources nécessaires et que nous aurons récupéré un certain nombre de blessés après la trêve internationale. Je salue d’ailleurs la sélection d’Alexandre Lacazette qui, grâce à son très bon match de samedi, a réussi à se substituer à un joueur blessé (Paul-Georges Ntep) pour aller en équipe de France. Il ne s’agit pas d’espérer mais d’y être. On va tout faire pour aller gagner à Saint-Pétersbourg afin de rétablir l’équilibre. C’est un championnat à quatre qui est très équilibré et qui va se jouer sur la capacité mentale et sur la récupération des blessés.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant