Jean-Marie Le Pen va créer sa propre «formation» politique

le , mis à jour à 00:37
0
Jean-Marie Le Pen va créer sa propre «formation» politique
Jean-Marie Le Pen va créer sa propre «formation» politique

Comme un caillou dans la chaussure de sa fille. Répudiation, critiques acerbes contre le Front national version bleu marine et maintenant création de sa propre «formation»... Suspendu de son statut d'adhérent du FN, bientôt privé de son titre de président d'honneur, Jean-Marie Le Pen entend bien ne pas être rangé au rayon des antiquités. Et surtout, continuer à exister.

Puisqu'il est évincé du parti qu'il a cofondé, pour cause de propos outranciers et réitérés, le patriarche annonce ce lundi qu'il va créer sa propre structure. Lui qui avait déjà expliqué, sur France 2 la semaine dernière, «réfléchir à un nouveau mouvement», en a dit un peu plus sur les ondes amies de Radio courtoisie : «Je ne vais pas créer un autre parti. Je vais créer une formation qui ne sera pas concurrente du FN.»

«Un parachute contre le désastre»

«Pas concurrente du FN» car, explique-t-il un peu plus tard sur France Info, il s'agira d'«une association des amis de Jean-Marie Le Pen». «D'un parachute contre le désastre», dit-il encore. Objectif : «Recueillir tous ceux qui sont indignés actuellement par la ligne politique» et «peser pour rétablir celle qui a été suivie depuis des décennies». Comprendre : la sienne.

Jean-Marie Le Pen va créer une formation, le FN ne commente pas

Lui qui se définit comme «un poisson combattant», prêt à se battre «tant qu'(il en a)  la force», entend construire «une formation collatérale pour remettre le FN de Marine Le Pen sur les rails». «Nous ne voulons pas que M. Philippot soit le patron du FN», charge le vieux leader, évincé de ce parti dont il fut tout puissant patron des années durant. Le vice-président du FN, proche de Marine Le Pen et chantre de la dédiabolisation, dans le viseur, Jean-Marie Le Pen accuse clairement Philippot de «se servir» de Marine Le Pen pour assouvir ses ambitions. 

Reste à savoir qui nourrira les rangs de cette «association des amis ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant