Jean-Marie Le Pen ne veut pas d'une "présidence Mustapha"

le
1
Jean-Marie Le Pen s'est expirmé sur BFM TV. Image d'illustration.
Jean-Marie Le Pen s'est expirmé sur BFM TV. Image d'illustration.

Il a essayé de joindre sa fille et sa petite fille après le résultat des élections régionales... sans succès. Même exclu du Front national, Jean-Marie Le Pen continue de faire parler de lui. Après avoir demandé sur France Inter que le FN s'unisse ? donc le réintègre ?, le fondateur du parti s'est exprimé à propos des résultats sur BFM TV : « Il y a eu une union sacrée de l'extrême gauche à la droite pour barrer la route au FN », a-t-il jugé.

L'hypothèse Houellebecq

« Je voudrais attirer l'attention sur certains votes sensibles, comme dans les Bouches-du-Rhône », poursuit-il. Pour rappel, sa petite fille Marion Maréchal-Le Pen a échoué à prendre la région Provence-Alpes-Côte d'Azur. Pour lui, les électeurs des cités qui n'avaient pas voté au premier tour ont été « massivement » mobilisés au deuxième. Et de s'inquiéter pour la prochaine élection présidentielle : « Je ne voudrais pas qu'en 2017, nous nous trouvions dans l'hypothèse de Houellebecq, c'est-à-dire l'ouverture sur un gouvernement du président Mustapha. » Pour rappel, l'écrivain Michel Houellebecq avait imaginé dans son roman Soumission, publié en début d'année, une victoire d'un parti islamiste.

Selon lui, il reste 18 mois au FN pour réunir toute « la famille nationale ».

Source Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 il y a 12 mois

    Mustapha président, c'est pour demain, la démographie suit des lois purement MATHEMATIQUES. Le non retour c'était en 1981....depuis c'est une certitude.