Jean-Marie Le Pen : «La direction du FN s'est tiré deux balles dans le pied»

le , mis à jour à 20:51
2
Jean-Marie Le Pen : «La direction du FN s'est tiré deux balles dans le pied»
Jean-Marie Le Pen : «La direction du FN s'est tiré deux balles dans le pied»

Après avoir été rétabli «dans tous les droits attachés à sa qualité d'adhérent et le cas échéant à celle de président d'honneur» jeudi dernier, Jean-Marie Le Pen vient d'obtenir en justice la suspension du congrès du Front national qui devait le priver de son titre de président d'honneur. Le cofondateur du FN réagit à cette nouvelle victoire judiciaire auprès du «Parisien» - «Aujourd'hui en France».

Le TGI de Nanterre vient de vous donner raison en suspendant la procédure de vote interne sur les nouveaux statuts. Ces derniers prévoyaient de vous enlever la présidence d’honneur. Vous jubilez?

JEAN-MARIE LE PEN. Si j’ai fait appel à la justice, c’est que je pensais avoir raison. J’ai été victime de manoeuvres dolosives et la justice vient de le reconnaître.

C’est un échec pour votre fille?

Forcément, et aussi pour monsieur Philippot, comme pour l’ensemble de la direction du Front national qui pensaient me mettre à l’écart du parti que j’ai fondé et pour lequel je me suis toujours battu. Justice a été rendue.

Concrètement, vous réclamez un vote physique des adhérents, avec un vrai congrès, et non par voie postale comme c’était le cas?

Exactement. Je veux un vrai congrès où j’aurai la parole. C’est un challenge que je suis prêt à relever. Tout simplement parce-que j’ai une grande confiance dans ce que pensent nos adhérents. Et je suis même persuadé que je suis le représentant d’une ligne politique suivie par la majorité silencieuse.

Vous avez le sentiment que le FN joue contre son propre intérêt?

Bien sûr ! La direction du Front national s’est tirée deux balles dans le pied. Une de trop. « Errare humanum est, perseverare diabolicum » : il est humain de se tromper, mais il est diabolique de se persévérer... surtout dans l’erreur.

Pensez-vous que s’ils ont à se prononcer, les adhérents vous maintiendront dans vos fonctions de président d’honneur ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 le mercredi 8 juil 2015 à 18:14

    Il est simplement cohérent avec lui même, suffisamment finaud pour savoir que le FN n'est pas un parti de gouvernement, il a assumé son rôle jusqu'au bout. Sa fille est une cloche , si vraiment elle a des ambitions de pouvoir, elle a le droit de monter son propre parti.

  • frk987 le mercredi 8 juil 2015 à 17:55

    Jusqu'au bout.....chapeau l'artiste !!!!