Jean-Marie Le Pen garde la main sur les finances du FN

le
0
Le président du Front national restera à la tête d'un microparti indispensable à la survie du parti.

Jean-Marie Le Pen n'a pas dit son dernier mot. Même s'il ne sera plus président du Front national le 16 janvier, l'ancien candidat à l'Élysée vient de se réserver les moyens de peser lourdement sur les épaules de son successeur. Dans un courrier à ses donateurs en date du 1er décembre, que révèle Le Figaro, Le Pen, au détour d'une phrase et sur le ton de l'évidence, annonce son intention de rester «bien sûr» président du microparti qu'il a fondé en marge du FN voilà plus de vingt ans.

Or, ce microparti totalement inconnu du grand public, appelé Cotelec, collecte tous les prêts et les dons que des sympathisants accordent à Le Pen. Selon la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques (CNCCFP) pour la seule année 2008 - annus horribilis pour le FN -, ces sympathisants ont accordé à Cotelec des prêts d'un montant de 2.238.897 ¤ et des dons s'élevant à 235.481 ¤. Ce microparti a aussi perçu 42.208 ¤ de rev

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant