Jean-Marie Le Pen, en rupture avec sa fille

le
0
Jean-Marie Le Pen, en rupture avec sa fille
Jean-Marie Le Pen, en rupture avec sa fille

« Je suis le seul Français qui bénéficie de la présomption de culpabilité. » A entendre Jean-Marie Le Pen, alors qu'il prenait un avion de Nice pour Paris, une semaine après le tollé suscité par ses propos sur la « fournée » et Patrick Bruel, il n'y aurait aucune référence aux origines juives du chanteur : « Je n'ai fait qu'employer un mot de la langue française. Mais plus personne ne sait parler le français... », contourne celui qui soufflera vendredi ses 86 bougies.

On se souvient du « détail » en 1987, à propos des chambres à gaz, de « l'occupation allemande qui n'a pas été particulièrement inhumaine » (2005), et récemment de « Mgr Ebola » qui « peut régler ça en trois mois », à propos de « l'explosion démographique dans le monde ». Des sorties qui lui ont parfois valu des condamnations par la justice. Mais lui se pose, encore, en victime : « Quand Le Pen éternue, attention, il y a anguille sous roche ! », ricane-t-il.

«Elle ne me parle plus»

Cette fois-ci, le président d'honneur du FN rit tout seul. Sa « fournée » lui vaut d'être aussi mis au ban de son propre parti. « Faute politique » pour sa fille Marine, qui illico presto a fait retirer le blog de son père du site du Front national. Depuis, ils ne se parlent plus et communiquent par médias interposés. « C'est juste une querelle de ménage », minimise le patriarche, qui reconnaît n'avoir toujours aucune nouvelle. « Elle ne me parle plus. Je crois qu'elle est très occupée par la constitution de son groupe parlementaire à Bruxelles. » Aucun signe de vie, non plus, de sa petite-fille Marion, la députée du Vaucluse, avec qui il est pourtant très proche. « Je suis une vieille chose moi, vous savez... », soupire Le Pen.

« Marine souffre beaucoup de cette séquence, confie l'avocat du parti, Wallerand de Saint-Just. Mais elle n'est pas que sa fille. Elle a des responsabilités en tant que présidente ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant