Jean-Marie Le Pen condamne les homosexuels «quand ils chassent en meute»

le
2
Jean-Marie Le Pen condamne les homosexuels «quand ils chassent en meute»
Jean-Marie Le Pen condamne les homosexuels «quand ils chassent en meute»

Comme à chaque fois qu'il prend la parole, Jean-Marie Le Pen aiguise ses piques. Interrogé mercredi soir sur BFM TV, le président d'honneur suspendu en tant qu'adhérent du FN s'en est à nouveau pris à Florian Philippot, le vice-président du parti d'extrême droite. «Le mouvement est en train de dérailler sous l'influence de Florian Philippot et de ses amis qui procèdent à la véritable colonisation du mouvement, sinon à l'insu de Marine Le Pen, au moins sans qu'elle soit en mesure de s'y opposer», a-t-il dit.

Interrogé sur le caractère «homophobe» de certains de ses propos sur les «mignons» de Florian Philippot, il a expliqué qu'il ne «condamnait pas les homosexuels à titre individuel mais quand ils chassent en meute oui». C'est-à-dire selon lui «quand de conserve ils manœuvrent d'une certaine manière et se conduisent comme des hétérophobes et des gens qui détestent ceux qui ne sont pas comme eux».

«M. Philippot et ses amis recrutent plutôt dans leur milieu socio-culturel, si j'ose dire, et ont sur leurs amis une influence d'un type différent de celui qui gouverne généralement les relations entre les hommes ordinaires», a-t-il dit. «Quand les gens se servent de leur particularité, je la dénonce», a-t-il ajouté.

VIDEO. Jean-Marie Le Pen condamne les homosexuels «quand ils chassent en meute»

Le père de la présidente du FN s'est dit confiant dans sa capacité à rassembler dans une nouvelle formation. «Quand cette formation va prendre forme - je crois que c'est sous la forme des "Amis de Jean-Marie Le Pen" - je suis certain que c'est par centaines sinon par milliers que vont se compter les adhérents», a-t-il dit.

Il a fustigé «un changement fondamental de la ligne suivie jusqu'à présent» au FN. Sa nouvelle formation n'a «pas un but électoral» mais «un but politique de rééquilibrage du mouvement», a-t-il précisé, excluant une candidature en 2017.

VIDEO. Jean-Marie Le Pen ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 le jeudi 14 mai 2015 à 09:55

    Ce fut le problème majeur d'Apple lorsqu'ils furent en limite de faillite dans les années 80, direction homo qui n'a embauché que des homos, jusque là rien d'extraordinaire puis vint le sida et les équipes de développement furent réduites à néant.

  • delapor4 le mercredi 13 mai 2015 à 23:33

    Jean-Marie Le Pen est un homme courageux qui ose appeler un chat u, chat. La France d'aujourd'hui est un pays sans courage, aussi avance-t-elle à toute vitesse vers sa propre destruction.