Jean-Marie Le Pen attend un «signal de pacification» du FN

le , mis à jour à 18:20
1
Jean-Marie Le Pen attend un «signal de pacification» du FN
Jean-Marie Le Pen attend un «signal de pacification» du FN

L'audition de Jean-Marie Le Pen devant le bureau exécutif du Front national s'est achevée ce jeudi après-midi sans qu'une décision sur son éventuelle exclusion ne soit communiquée. Selon le contesté président d'honneur du parti, l'instance «souhaite se donner du temps» pour statuer sur son sort. Mais après plus de deux heures d'argumentations devant ses «juges», le co-fondateur du FN a assuré vouloir une «réunification active» du parti. Une manière surtout de mettre la pression sur sa fille, la menaçant ainsi d'être celle qui risquerait de détruire l'unité frontiste. «C'est au FN de donner un signal de pacification», a-t-il d'ailleurs lancé en quittant le siège de Nanterre (Hauts-de-Seine).

Marine Le Pen et Philippot absents

Dès son arrivée, le patriarche avait donné le ton. Souriant et visiblement combatif, il avait prévenu qu'il contestait la présence des membres du bureau et «le droit qu'ils ont à (le) juger». Préparés à cet angle d'attaque, Marine Le Pen, et le vice-président du FN, Florian Philippot, ont pris soin d'être absents pour ne pas être taxés d'être «juges et parties». Depuis des mois et de nouveaux dérapages de l'octogénaire, la famille se déchire autour de son sort.

QUESTION DU JOUR. Le Front national a-t-il intérêt à exclure définitivement Jean-Marie Le Pen ?

Au lendemain de l'officialisation de la convocation de son père, Marine le Pen avait assuré qu'elle «ne redoutait absolument pas» ce face-à-face et qu'elle était prête au «débat contradictoire». Entre temps, Jean-Marie Le Pen a fait savoir qu'il la considérait, tout comme Florian Philippot, «juges et parties» pour pouvoir statuer sur son exclusion. Et d'ironiser ce jeudi matin : «Les chefs sont aux abris, il n'y a que les fantassins ici !»

Une seule membre du bureau acquise

Marine Le Pen ou pas, le président d'honneur a contesté la légitimité de tous les membres du bureau exécutif. Il a regretté que sa ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4709037 le jeudi 20 aout 2015 à 18:20

    Serait-il possible de nous épargner ces nouvelles sans intérêt. Les médias ne sachant quoi diffusiez se gave de ces infos de people au mépris de l'intelligence. A ce titre ces médias sont méprisables.