Jean-Marie Le Guen fustige « l'état d'esprit assez nihiliste » des frondeurs du PS

le
0
Jean-Marie Le Guen, mercredi 11 mai, lors de l'émission Questions d'info sur LCP en partenariat avec Le Monde, France info et l'AFP.
Jean-Marie Le Guen, mercredi 11 mai, lors de l'émission Questions d'info sur LCP en partenariat avec Le Monde, France info et l'AFP.

Invité de l’émission Questions d’info sur LCP, le secrétaire d’Etat aux relations avec le Parlement a dénoncé « les discours de dénigrement » qui « servent les intérêts de la droite et de l’extrême droite ».

Alors que le gouvernement est contraint d’engager sa responsabilité pour faire adopter le projet de loi travail, Jean-Marie Le Guen s’en est pris mercredi 11 mai aux députés frondeurs. Invité de l’émission Questions d’info sur LCP en partenariat avec Le Monde, France info et l’AFP, le secrétaire d’État aux Relations avec le Parlement a dit « comprendre l’exaspération de beaucoup de parlementaires de la majorité qui n’admettent pas que, dans le rapport de force qui existe aujourd’hui dans le pays, une partie de nos amis passent leur temps à déblatérer ». Il a dénoncé « l’esquive permanente » de ceux qui ont refusé de soutenir le texte en soulignant « l’incohérence » qu’il y a selon lui à critiquer « matin, midi et soir » l’action du gouvernement «tout en restant au Parti socialiste. »

« Je regrette que certains au PS n’aient pas la volonté de trouver des compromis. Il y a chez certains d’entre eux l’incapacité d’assumer une gauche aux responsabilités dans un monde difficile », a accusé ce proche de Manuel Valls en pointant « de grands discours creux, de l’indignation et des postures qui ne débouchent sur aucune construction politique ».Tout cela part, selon lui, d’un état d’esprit « assez nihiliste », d’un jeu « un peu délétère qui affaiblit la gauche qui n’a pas besoin de ça en ce moment. »

« Un marasme général de l’offre politique » Le secrétaire d’Etat a également dénoncé « la radicalisation » qui s’opère autour du mouvement Nuit debout et des manifestations contre le...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant