Jean-Marie Le Guen défie Anne Hidalgo à Paris

le
0
Le député socialiste du XIIIe arrondissement dénonce le choix, sans discussion, de la première adjointe comme candidate par le PS et Bertrand Delanoë.

«Moi au moins, j'ai été élu sur mon nom à Paris!» La petite phrase, prononcée jeudi par le député socialiste du XIIIe arrondissement, Jean-Marie Le Guen, claque comme une gifle pour la première adjointe Anne Hidalgo. Une de ces gifles dont est coutumier l'ex-secrétaire fédéral PS de Paris. Les ambitions de Jean-Marie Le Guen ne se cantonnent pas à Paris où il est, reconnaît-il lui-même, assez isolé. Contrairement à Anne Hidalgo, qui a refusé le poste de ministre que lui avait proposé François Hollande, pour se consacrer à la capitale et à ses habitants, ce spécialiste des questions de santé se verrait bien au gouvernement.

Jeudi, devant un petit cercle de journalistes, Jean-Marie Le Guen n'a pas dit formellement qu'il serait candidat à une primaire socialiste qu'il appelle de ses vœux à l'automne 2013. Mais il a affiché son intention de s'engager «très clairement dans le débat». Il promet, «dans les prochaines semaines», de faire vivre sur les réseau

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant