Jean-Marie Bockel : «Créons une garde nationale»

le
2
Jean-Marie Bockel : «Créons une garde nationale»
Jean-Marie Bockel : «Créons une garde nationale»

Le sénateur UDI du Haut-Rhin, ex-secrétaire d'Etat à la Défense et aux Anciens combattants, vient de publier, avec sa collègue du PS Gisèle Jourda, un rapport parlementaire sur la création d'une garde nationale de réservistes adossée à l'armée. Lui-même ex-réserviste, il a écrit au président pour lui soumettre ses propositions. 

Pourquoi relancer cette idée maintenant ?

JEAN-MARIE BOCKEL. Avec la menace terroriste qui s'intensifie, les opérations militaires extérieures qui ne diminuent pas, l'armée a un problème de moyens humains. Sur le territoire national, notamment, nous avons des déserts militaires, avec peu de soldats en dehors de l'opération Sentinelle. Cette nouvelle réserve, que je propose d'appeler garde nationale, permettrait de remettre un maillage territorial en s'adossant sur l'armée et ses bases. Ce ne serait pas une armée bis.

Qui serait concerné ?

Ça peut être tout un chacun qui se porte volontaire : des lycéens de première ou de terminale, des étudiants, des demandeurs d'emploi. Rien n'interdit, si le système monte en puissance, d'élargir à des gens plus âgés. Mais cela concerne plutôt les jeunes, dans toute leur diversité. Car au moment où nos ennemis cherchent à nous diviser, l'armée est l'institution qui rassemble et qui intègre.

Combien de personnes pourraient être concernées ?

Si on arrive à 40 000 gardes nationaux, à raison d'une trentaine de jours de mobilisation par an chacun, cela ferait plusieurs milliers de renforts supplémentaires au quotidien.

Ça fait des années qu'on en parle, et ça n'avance pas ! Ça coûte trop cher ?

Non, ça représente un coût modeste : moins de 100 M€, rapportés à un budget de la Défense de 32 MdsEUR pour 2016. C'est faisable, même en période de restrictions budgétaires, mais jusqu'ici la réserve n'était pas la priorité. Désormais, ça l'est. On aurait pu aller plus vite, mais les choses se mettent enfin en ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1765517 il y a 5 mois

    bla bla , appliquons la loi sans clientelisme ce sera déjà pas mal !

  • dotcom1 il y a 5 mois

    Les parlementaires ont rendu un rapport avec 40 propositions il y a quelques semaines. Mettons les déjà en oeuvres, le temps n'est plus aux "yaka-fokon".