Jean-Marc Furlan garde espoir avant Marseille

le
0
Jean-Marc Furlan garde espoir avant Marseille
Jean-Marc Furlan garde espoir avant Marseille

Jean-Marc Furlan, en avez-vous fini avec les soucis de blessure ?
Apparemment oui mais c?est exactement l?état d?esprit que j?ai depuis dix jours. Chaque matin, on a l?impression de prendre un coup de poing au visage et de s?enfoncer un peu plus. On ne pense qu?à ça car on a enchaîné les mauvaises nouvelles, surtout en défense.

Comment faire face avant de recevoir l?OM dimanche ?
En mettant les joueurs qui sont en bonne santé et qui ont envie de jouer. En leur disant que j?ai confiance en eux, que c?est une chance? Quand on fait partie d?un groupe, il faut concerner tous les joueurs. C?est important et c?est ce qui nous a sauvés il y a un an et demi. Il y avait tellement de gens concernés pour sauver le club que cela a bien marché. Cela va me donner l?occasion de donner du temps à des joueurs qui n?en ont pas eu beaucoup.

Quel discours tenez-vous pour motiver le groupe avant cette échéance importante ?
On va jouer sur la solidarité. C?est quand même mieux d?avoir vingt gars qui se tirent la bourre. Il faudra de l?enthousiasme. Il faut leur faire comprendre qu?ils ont tout à gagner sur ce match.

« Moi, j?étais nul en maths et je n?ai pas pu faire de BAC S, ce n?était pas possible ! »

Comment expliquez-vous ce difficile début de saison ?
Il faut d?abord faire comprendre aux gens qu?il y a des limites de compétence en tout. Moi, j?étais nul en maths et je n?ai pas pu faire de BAC S, ce n?était pas possible. C?est pareil pour le football. Ce qui est important, c?est que sur une soirée, pendant 90 minutes, les garçons puissent s?élèver et ne fassent pas de faute directe. Mais également que le talent de l?adversaire soit compensé par cet enthousiasme.

On critique beaucoup le secteur défensif de l?ESTAC?
Et on le comprend. C?est quand même un secteur où normalement, les quatre mecs ne devraient pas bouger ou très peu. Nos défenseurs sont de bonne qualité, ceux qui vont jouer notamment, mais c?est surtout le fait qu?ils ont très peu de vécu ensemble, quasiment pas. Je ne remets pas en cause la qualité individuelle des joueurs. Une défense doit se connaître. Et ce n?est pas le cas.

Comment continuer à espérer alors ?
Car au milieu de terrain et en attaque, on a des qualités à montrer et des atouts importants. Le seul problème que l?on a, c?est Mounir Obbadi qui a très peu de compétition donc on ne sait pas combien de minutes il a dans les jambes. J?ai cette inquiétude en défense mais ici, on a l?habitude. En 2006-07, si mes souvenirs sont bons, on est descendu à cause de ça car on n?avait pas de défense centrale. En 2010-11, on a utilisé onze défenses centrales différentes ! Vous pouvez mettre n?importe quel entraîneur, c?est quasiment impossible de faire des résultats probants. L?an dernier, on est monté avec sept défenses centrales différentes. Nos voisins de Reims n?en ont utilisé qu?une seule. Ce qui explique leur classement cette saison.

Le groupe semble tout de même rester uni malgré les difficultés?
On est arrivé en L1 en construisant quelque chose de fort entre nous et en créant la surprise générale. Mais ont est monté pour faire la fête ensemble et dans tous les matchs de Ligue 1 d?ailleurs. Il faut que l?on sorte de l?idée du classement et du peu de points pris. Avec de l?enthousiasme, de l?allant et du panache, on peut s?en sortir.

« La défense centrale est quand même quelque chose de primordial dans une équipe »

Tout le monde loue la qualité du jeu à la troyenne mais cela ne semble pas suffisant pour la Ligue 1?
On a des capacités de possession que tout le monde reconnaît en France, c?est vrai. Après, ce n?est pas pour ça que tu vas être efficace. On joue comme cela car c?est un choix de profil de joueur. On s?est rendu compte lors de la saison en 2010-11 qu?on avait la meilleure possession de Ligue 2 et pourtant, on finit 16eme ou 15eme en fin de saison. Tout ça parce qu?on n?était pas efficace. Dans le match de dimanche, si on perd le ballon trop prématurément comme c?était le cas il y a deux ans, et bien on se retrouvera en très grave danger. Il va falloir aider et soulager le travail de la défense. Les deux lignes du milieu vont être obligées de travailler beaucoup.

Avez-vous peur de prendre une « raclée » ?
C?est dur de répondre à ça car quand tu es entraîneur, tu essaies de faire une équation stable. La défense centrale est quand même quelque chose de primordial dans une équipe et il y a beaucoup d?incertitudes. En revanche, je me dois d?avoir confiance en mes garçons. Vous dire que je ne fais pas de cauchemar serait mentir?

Est-ce que les joueurs se rendent compte de la situation compliquée dans laquelle ils sont ?
Oui car ils se sont tous battus pour jouer en Ligue 1. Ils l?ont fait pour leurs supporters mais ils l?ont avant tout fait pour eux. Les joueurs sont très déçus quand ils perdent, ce sont quand même des compétiteurs. Sur 95 minutes, le réel désaltère parfois l?espérance. Avec tout l?espoir que l?on a en nous et en notre travail, on peut faire quelque chose. On n?a quand même vraiment pas été verni depuis le début de saison. C?est vrai qu?on a eu des blessures mais on a pris cher. Après ma sortie médiatique contre l?OL, on l?a bien payé. On a morflé. Quatre penalties, quatre suspensions? Si celle de Sochaux est méritée, les trois autres sont largement discutables. En plus, on n?a pas été chanceux dans les scénarios de match. On pourrait avoir, à part Sochaux et Toulouse où on ne méritait rien, quatre points de plus et on nous regarderait pas d?un ?il en disant : « Ceux-là, ils sont nuls ! » On peut avoir de l?espoir et se dire que ça va tourner un jour.

Est-ce que l?exemple de Valenciennes, qui avait pris à la gorge l?OM, est bon à suivre ?
On en parlait avec mon staff tout à l?heure à la vidéo. Mais Valenciennes a un groupe stable qui joue ensemble depuis deux ans et on voit bien qu?ils ont la force de l?habitude en Ligue 1. Valenciennes avait fait un très gros match ce jour-là. Donc oui, c?est un exemple à suivre. On peut parfaitement faire pareil mais il faut un groupe soudé et qui a l?habitude de jouer ensemble comme l?an passé. Le souci est que j?ai plein de nouveaux et la mayonnaise est parfois longue à prendre. Effectivement, c?est l?idéal à faire. Ils avaient vraiment bousculé l?OM en étant complètement décomplexés.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant